Animaux abandonnés dans la région : «Un fléau presque hors de contrôle»

Carl Girard, directeur de la SPA des Cantons,... (photo Alain Dion)

Agrandir

Carl Girard, directeur de la SPA des Cantons, estime que la situation des chats abandonnés est alarmante dans la région.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Cowansville) Le problème récurrent des animaux abandonnés cause des maux de tête à bien des gens. Le phénomène s'accentue durant la période des changements d'adresse où de nombreux propriétaires d'animaux domestiques laissent en plan leur petit compagnon. Cette année ne fait pas exception. Selon Carl Girard, directeur de la Société protectrice des animaux (SPA) des Cantons, la situation est très alarmante, surtout en ce qui concerne les chats.

Ainsi, bien que le nombre de chiens abandonnés demeure relativement stable, la SPA des Cantons a vu le nombre de félins bondir d'une soixantaine à plus de 200 au cours des derniers jours. Un véritable casse-tête logistique pour les employés de la jeune organisation qui a pignon sur la rue de la Rivière à Cowansville. «L'an passé, c'était littéralement l'hécatombe. Nous trouvions des animaux dans les garde-robes de logements ou attachés à des balcons. Mais là, c'est pire. Je dirais même que c'est hallucinant. Les chats abandonnés sont devenus un fléau presque hors de contrôle», clame Carl Girard.

Et les histoires d'horreur sont nombreuses. «Une dame nous a appelés hier (mercredi) pour nous signaler qu'elle a aperçu quelqu'un jeter des chats dans une chute. Une autre personne a vu un automobiliste jeter un chat par la fenêtre de sa voiture pendant qu'il roulait, raconte-t-il. Les gens doivent vraiment se sentir démunis pour faire des choses semblables. Ça n'a aucun sens.»

Projet-pilote

Comme plusieurs personnes décident de couper court en se débarrassant de leurs animaux dans la nature, particulièrement les chats, Carl Girard a décidé de prendre les choses en main il y a quelques jours en lançant un projet-pilote qui consiste à stériliser des chats errants puis à les munir de micropuces. Ces dernières serviront à les retracer pour mieux cibler les interventions ultérieures des équipes d'intervention de la SPA.

Tous les détails dans notre édition de vendredi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer