Des conseillers nient tout contact avec l'UPAC

Pour Serges Ruel, il est essentiel que les... (Photo Stéphane Champagne, archives la voix de l'est)

Agrandir

Pour Serges Ruel, il est essentiel que les citoyens continuent à faire confiance à leurs élus.

Photo Stéphane Champagne, archives la voix de l'est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Étienne Fortin-Gauthier
La Voix de l'Est

(Granby) Plusieurs membres du conseil municipal de Granby ont réagi avec vigueur aux informations publiées dans notre édition d'hier. La Voix de l'Est s'est entretenue avec tous les conseillers de la Ville de Granby, à l'exception de Pascal Bonin toujours à l'extérieur du pays, et tous ont affirmé n'avoir jamais été contactés des enquêteurs de l'UPAC.

Pierre Breton, conseiller du district 3, réagit vivement à l'information publiée selon laquelle l'UPAC enquêterait sur un présumé système de prête-noms permettant de soutenir financièrement le maire Goulet ainsi que des conseillers municipaux. «L'UPAC est venu s'informer à Granby au même titre qu'ils l'ont fait dans des dizaines de villes au Québec. Nous avons toujours eu une gestion saine et je déplore la couverture médiatique qui vient ternir l'image de Granby», affirme Pierre Breton.

Si le conseiller Denis Choinière défend aussi les façons de faire à Granby, il affirme n'avoir jamais été informé qu'au moins une rencontre a bel et bien eu lieu entre des représentants de la ville et de l'UPAC. «On nous avait dit qu'il y avait eu des vérificateurs du gouvernement, je pensais que c'était une simple vérification de nos livres. C'est curieux que personne ne puisse confirmer que l'UPAC soit venue une deuxième fois. Dans mon cas, je ne savais même pas que l'UPAC était venue une première fois.»,insiste-t-il.

Yves Pronovost, conseiller du district 9, croit dur comme fer que Granby est un modèle en matière de gestion municipale. «Je suis convaincu de l'intégrité de tous les services de la ville de Granby. Dans l'article, il était question que des conseillers avaient été rencontrés, ce n'est pas le cas en ce qui me concerne. Mais si l'UPAC a des questions, je suis disponible», fait-il savoir.

Tous les détails dans notre édition de samedi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer