Granby dans la mire de l'UPAC: le maire nie les allégations

«Je n'ai jamais été rencontré par des policiers.... (photo Alain Dion)

Agrandir

«Je n'ai jamais été rencontré par des policiers. Si c'est vrai, qu'on me donne la date», a lancé Richard Goulet hier, lors d'un point de presse tenu à l'hôtel de ville.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Le maire de Granby, Richard Goulet, nie avoir rencontré des enquêteurs et dément les allégations de financement électoral occulte impliquant des entrepreneurs et des firmes de génie-conseil, tel que rapporté dans notre édition d'hier.

«Je n'ai jamais été rencontré par des policiers. Si c'est vrai qu'on me donne la date», a lancé le maire hier, lors d'un point de presse tenu à l'hôtel de ville. Visiblement furieux, Richard Goulet dit en outre être «déçu» et «blessé» des propos de l'article.

«Si la Ville est sous enquête de l'UPAC qu'on me le dise et on va collaborer à 100%, ajoute-t-il. Mais ce n'est pas vrai qu'on va prendre tous les maires et tous les conseillers et les mettre tous dans le même paquet.»

Selon les informations recueillies de sources proches du dossier, l'Unité de permanente anticorruption aurait dans sa mire un présumé système de prête-noms permettant de soutenir financièrement le maire Goulet ainsi que des conseillers municipaux. Les soupçons remonteraient aux élections de 2009. En contrepartie, des sommes obtenues, des firmes de génie-conseil ainsi que des entreprises en construction auraient pu obtenir sinon des contrats attribués par la Ville, du moins des informations privilégiées pour soumissionner ces contrats.

Ces affirmations ont suscité «l'étonnement», voire «l'écoeurement», de Richard Goulet hier matin. «Je ne me mêle jamais de ça», assure-t-il au sujet du processus d'attribution des contrats.

«Ça sent l'année électorale. Je sais qu'il y a des gens qui souhaitent que je ne sois plus à la mairie», dit-il par ailleurs refusant cependant de «donner des noms».

Une rencontre

Cela dit, le maire Goulet confirme que deux analystes-enquêteurs de l'UPAC sont bel et bien venus à Granby, mais à une seule reprise, le 17 octobre 2012. Ils ont rencontré à cette occasion quatre employés-cadres de la Ville. Le maire n'était pas présent. Selon le compte-rendu de la rencontre rédigé par le directeur général de la Ville, Michel Pinault, remis hier aux médias, l'analyste-enquêteur Jacques Tanguay a d'entrée de jeu précisé que la réunion n'était pas dans le cadre d'une enquête.

L'UPAC procédait, semble-t-il, à l'époque, à «une visite de la majorité des villes d'importance dans l'ensemble des régions du Québec.» «Les rencontres sont faites dans un objectif de détection et de prévention de la corruption», peut-on lire dans le compte-rendu.

Le résumé de la rencontre se termine par: «M. Tanguay conclut en mentionnant qu'il est agréablement surpris par le travail fait par la Ville de Granby en matière de détection et de prévention de la corruption et qu'il n'a pas vu souvent ce genre d'effort dans les autres villes. Il termine en confirmant que tout est bien géré à Granby».

Depuis ce jour, la Ville n'a pas eu d'autres nouvelles de l'UPAC, assure le maire. Et il est faux d'affirmer que des policiers du service des enquêtes sur la corruption de la Sûreté du Québec (escouade Marteau) ont visité l'hôtel de ville au cours des dernières semaines, martèle-t-il.

Le maire affirme qu'au fil des ans, le Directeur général des élections et le ministère des Affaires municipales ont enquêté sur son administration municipale à la suite de plaintes déposées par des citoyens. Mais aucune de ces plaintes ne s'est avérée, dit-il. «Et je sais qu'il va y en avoir d'autres. Mais ce n'est pas vrai que je vais baisser les bras», laisse-t-il tomber.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer