Où sont passées les compensations?

Lors des cinq dernières  années, seules Cowansville... (photo Stéphanie Mantha, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Lors des cinq dernières années, seules Cowansville et Farnham ont ajusté à la baisse leur taxe spéciale de recyclage pour tenir compte des compensations reçues.

photo Stéphanie Mantha, archives La Voix de l'Est

Partager

Michel Laliberté
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Granby) Depuis 2008, Granby reçoit 2,7 millions de dollars de compensations de Recyc-Québec. Bromont en a perçu 668 700$ tandis que les montants versés à Cowansville et Farnham s'élèvent à 540 000$ et 328 700$, selon une compilation effectuée par La Voix de l'Est à partir de données obtenues en vertu de la Loi d'accès à l'information.

Pendant cette même période, les contribuables de toutes ces villes ont payé une taxe spéciale annuelle pour la collecte sélective. À Granby, les propriétaires ont allongé 180$ par unité de logement (cela inclut l'enlèvement des ordures) alors que ceux de Bromont ont payé 60$, ceux de Cowansville 42$ et ceux de Farnham, 55$.

Les municipalités ont accès à deux sources de financement pour organiser leur collecte sélective: la taxe spéciale exigée de tous leurs contribuables et les compensations de Recyc-Québec. Dans le cas des compensations, elles augmentent chaque année. De 2005 à 2009, Recyc-Québec accordait des compensations couvrant 50% des coûts de la collecte sélective. En 2010, le taux est passé à 70%, puis à 80% en 2011 et à 90% l'an dernier. Les compensations devraient couvrir cette année 100% des coûts. Cette période de transition a permis de cotiser tous les producteurs de contenants et d'emballage au Québec pour qu'ils contribuent au financement des collectes sélectives.

L'argent amassé par la collecte de ces taxes de recyclage et l'obtention des compensations de Recyc-Québec servent aussi à payer les autres services liés à la valorisation de déchets. Cela inclut les collectes de résidus verts et d'arbres de Noël. N'empêche que les villes accumulent des surplus liés à la collecte sélective, ce que confirme Jean-Pierre Renaud, directeur des finances de la Ville de Granby.

Tous les détails dans notre édition de samedi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer