«Une onde de choc comparable au 11 septembre» - Lyne Bessette

Lyne Bessette et ses proches ont vécu des... (photo Maxime Sauvage, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Lyne Bessette et ses proches ont vécu des heures d'angoisse après l'attentat meurtrier de Boston.

photo Maxime Sauvage, archives La Voix de l'Est

Partager

Sur le même thème

Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Granby) Terreur, angoisse et incompréhension. Voilà l'amalgame d'émotions qui se bousculait dans le quotidien de la réputée cycliste Lyne Bessette depuis l'horrible attentat survenu lundi. De son propre aveu, le climat de tension était «insoutenable» dans la capitale du Massachusetts assiégée.

«C'est terrible à Boston en ce moment. Les gens sont déchirés entre leur volonté de reprendre une vie normale et la peur qu'une autre bombe saute près de chez eux», racontait hier l'athlète originaire de Knowlton, qui vit à Topsfield, une petite municipalité située à quelques minutes de la métropole en état de crise. Elle confiait aussi que l'omniprésence de milliers de policiers et de militaires à pied d'oeuvre était surréaliste: à la fois affolante et rassurante.

«Nous vivons une onde de choc comparable au 11 septembre. De l'extérieur, les gens pensent certainement que l'angoisse généralisée a diminué, entre autres depuis le début des opérations policières, mais ce n'est pas le cas. La population est sur le qui-vive. Les gens de Boston n'ont vraiment pas de répit. Nous constatons que c'est du sérieux toute cette histoire d'horreur», lançait-elle, avant que le second suspect soit arrêté plus tard en soirée.

«J'ai deux amis qui habitent dans le secteur où sont survenus les attentats. Ils sont terrorisés. C'est sans compter que se déplacer dans Boston est plus pénible parce que le métro puis les services d'autobus et de trains sont fermés. Ce matin (hier), ce n'est vraiment pas cool. Je suis vraiment stressée parce que je dois prendre l'avion pour Washington. Ça va être le bordel là-bas. Ce n'est pas drôle de vivre dans l'incertitude», disait-elle, ébranlée par cette vague d'émotions en montagnes russes.

Tous les détails dans notre édition de samedi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer