Projet-pilote sur les cyanobactéries : la firme d'ingénierie s'explique

«Chaque fois, nous avons présenté à la Ville... (photo Stéphanie Mantha, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

«Chaque fois, nous avons présenté à la Ville une proposition et un budget s'y rattachant. Chaque fois, la Ville nous a dit d'aller de l'avant. C'est ce que nous avons fait», assure Pierre Bertrand, vice-président environnement et développement durable de la firme EXP.

photo Stéphanie Mantha, archives La Voix de l'Est

Partager

Michel Laliberté
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Lac-Brome) La firme d'ingénierie Teknika HBA a obtenu tous ses contrats liés au projet-pilote de lutte aux cyanobactéries dans le lac Brome de façon légale, soutient Pierre Bertrand. La controverse qui a présentement cours est plutôt d'ordre administratif, pense l'ingénieur responsable du projet.

«Chaque fois, nous avons présenté à la Ville une proposition et un budget s'y rattachant. Chaque fois, la Ville nous a dit d'aller de l'avant. C'est ce que nous avons fait», assure M. Bertrand, vice-président environnement et développement durable de la firme maintenant appelée EXP.

En début de mois, les membres du conseil municipal de Lac-Brome ont débattu de la nécessité qu'un rapport final sur le projet-pilote soit produit. Le conseiller Patrick Ouvrard y voyait là une bonne occasion de bien terminer le projet. Le maire Gilles Decelles s'y est opposé, arguant que la Ville avait déjà injecté 577 000$ dans le projet, dont 540 000$ à Teknika HBA. Pas question de dépenser 70 000$ pour un rapport final (M. Ouvrard estime le coût à 25 000$). Son vote a mené au rejet de la proposition.

Tous les détails dans notre édition de mercredi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer