«J'ai la conviction d'avoir livré la marchandise»

Partager

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) La passion du maire Richard Goulet est toujours aussi vive que lors de son entrée en politique municipale en 2005. Pour cette raison, il a annoncé hier qu'il briguera à nouveau les suffrages le 3 novembre prochain. «J'ai encore le feu sacré, a-t-il déclaré. Cette job-là, pour la faire, il ne faut pas juste l'aimer, il faut avoir la passion.»

C'est en sillonnant les rues de la ville à bord d'un autobus du nouveau service de transport en commun, Transport urbain Granby - une réalisation dont il est fier -, que Richard Goulet a rencontré les médias, accompagné de sa conjointe Claire Beaulac.

À l'oeuvre depuis huit ans, M. Goulet ne se voyait pas arrêter du jour au lendemain cette aventure et demeurer chez lui. Il n'a donc pas hésité très longtemps avant de décider de présenter de nouveau sa candidature. «Peut-être cinq minutes...», s'amuse sa conjointe.

«J'ai la conviction d'avoir livré la marchandise. Même s'il y a eu des moments difficiles et même si j'ai peut-être fait des erreurs en cours de route», affirme Richard Goulet sans toutefois s'étendre sur ses «erreurs».

Tous les détails dans notre édition de samedi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer