L'Étoile des aînés brille en Floride

L'Étoile des aînés, la Granbyenne Lucile Graveline, brille... (photo Karine Blanchard)

Agrandir

L'Étoile des aînés, la Granbyenne Lucile Graveline, brille jusqu'en Floride où elle séjourne l'hiver avec son mari.

photo Karine Blanchard

Partager

Sur le même thème

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Deerfield) Comme bien des Québécois, l'Étoile des aînés, Lucile Graveline, s'envole à destination de la Floride l'hiver. Sa passion pour la musique retentit au sein de deux chorales à Deerfield: une américaine et une québécoise. Ce choeur s'apprête à relever un grand défi en offrant un concert devant une foule de 1600 spectateurs.

Installée dans le bureau de son condominium du Century Village, la Granbyenne parle avec passion de son parcours personnel et professionnel. Ses yeux scintillent encore plus lorsqu'on lui jase du concours l'Étoile desaînés qu'elle a remporté en 2012.

"C'est une expérience extraordinaire, confie la Granbyenne. C'était la première fois que je participais à un concours et c'est la première fois qu'une Québécoise le remporte au national." C'est son mari, Yves Graveline, qui a vu l'annonce dans un journal. Bien qu'elle n'était pas convaincue d'emblée, elle s'est laissée tenter par l'expérience.

Son interprétation de O mio babbino caro avec sa voix puissante et d'une grande justesse ont séduit le jury de l'événement organisé par Chartwell Canada propriétaire de résidences pour personnes âgées et animé par Claudette Dion. Sa prestation lui a valu tous les honneurs.

Lors de cette performance, Mme Graveline n'avait recommencé à chanter que depuis quelques années, après une longue pause durant laquelle elle a fondé sa famille.

En 2005, elle a donc joint la chorale du complexe domiciliaire où elle vit l'hiver avec son mari en Floride. Depuis quatre ans, elle peut aussi compter sur l'aide de son professeur de chant, Sylvie Pellerin, cette femme de Sainte-Étienne-de-Bolton qui a récemment épaté la galerie à l'émission La Voix.

Elle chante donc aux côtés de snowbirds dans la chorale des Joyeux migrateurs dont elle est présidente depuis 2011. Ce choeur existe depuis 18 ans au Century Village, à Deerfield, explique-t-elle.

La troupe composée d'une soixantaine de chanteurs et chanteuses, dont plusieurs "jeunes de 55 ans et plus", précise la soprano, se produira prochainement lors d'un grand concert. Une première pour ce choeur.

"On donne un grand concert dans la salle de 1600 places du Club house du Century Village. Les spectateurs sont des snowbirds", dit-elle, en expliquant que les pièces qui seront offertes sont francophones et anglophones, afin de plaire à un plus vaste public.

Lorsqu'elle sera de retour au Québec au printemps, Lucile Graveline ne chômera pas. Avec à son titre d'Étoiledes aînés, elle pourrait donner une série de concerts dans différents établissements Chartwell. "Je vais de défi en défi", se réjouit la Granbyenne.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Une étoile country est née!

    Arts

    Une étoile country est née!

    Il porte le nom d'un philosophe français qui était mort et refroidi bien avant que le country exsude des plaines américaines. Pourtant, ce qui fait... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer