Sécuriser l'intersection Robitaille/Pierre-Laporte : deux options à l'étude

Un mandat sera confié, en 2013, à une... (photo Janick Marois)

Agrandir

Un mandat sera confié, en 2013, à une firme externe pour déterminer quelle option doit être privilégiée pour sécuriser l'intersection du boulevard Pierre-Laporte et de la rue Robitaille: un carrefour giratoire ou des feux de circulation.

photo Janick Marois

Partager

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) La Ville de Granby est prête à passer à l'action pour sécuriser l'intersection du boulevard Pierre-Laporte et de la rue Robitaille. Les élus ont décidé de confier un mandat, en 2013, à une firme externe pour déterminer quelle option doit être privilégiée pour atteindre ce but: un carrefour giratoire ou des feux de circulation.

«On verra après de quelle façon on procède», a expliqué hier le maire Richard Goulet. Chose certaine, ce n'est pas avant 2014 ou même 2015 que ce projet pourrait se matérialiser, dit-il. Les résultats de l'étude seront soumis au ministère des Transports du Québec (MTQ), mais il est d'ores et déjà clair que ce dernier n'y participera pas financièrement. Le Ministère aurait démontré «peu d'empressement» lors d'une rencontre avec la direction générale de la Ville, selon le rapport remis au conseil par les services techniques et dont les médias ont obtenu copie.

Ce n'est pas la première fois que la Ville de Granby porte cette intersection à l'attention du MTQ. La Ville s'est adressée à cinq reprises au Ministère, soit en 1999, 2001, 2003, 2005 et 2010, afin qu'il vérifie l'opportunité d'installer des feux de circulation. À chaque fois, la Ville a essuyé un refus parce que la demande était jugée injustifiée.

Mais les choses bougent rapidement dans le secteur, estime le conseil municipal. À preuve, la construction d'une deuxième école primaire est très sérieusement envisagée à proximité de la nouvelle école Eureka. Un développement commercial pourrait éventuellement démarrer à l'ouest du boulevard Pierre-Laporte lorsque le dossier des terres Miner connaîtra un dénouement. Le développement des Boisés Martel fait également en sorte que le nombre de déplacements est en augmentation. Bref, de façon générale, le secteur sud-est de la ville se développe à la vitesse grand V.

Tous les détails dans notre édition de mercredi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer