Déneigement des bornes-fontaines : pour éviter que les opérations ne soient gelées

Partager

Sur le même thème

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) Lorsque les pompiers sont appelés à combattre un incendie, ils doivent avoir accès à de l'eau rapidement. En milieu urbain, les bornes-fontaine sont un outil indispensable pour eux.

Les images d'un pompier déneigeant une borne-fontaine lors de l'incendie d'une résidence à Repentigny, la semaine dernière, ne sont pas passées inaperçues. À la suite de cet événement, La Voix de l'Est a voulu connaître comment les divers intervenants des environs comptaient éviter un tel scénario. Tout est mis en place pour éviter qu'elles ne soient inaccessibles en raison des accumulations de neige, ont répondu en choeur les municipalités.

Que ce soit à Granby, Bromont ou Cowansville, le déneigement des bornes-fontaine incombe au service des travaux publics. À Granby, une opération de nettoyage des quelque 1500 bornes est déclenchée dans un délai maximal de 48 heures après une bordée où la neige atteint la hauteur des bouchons, soit environ 20 centimètres.

«Une fois que l'opération est déclenchée, on se donne 72 heures pour faire le tour», enchaîne Sylvain Flibotte, directeur du service des travaux publics à Granby. Entre cinq à six équipes sont alors déployées sur le territoire pour le déneigement.

Tous les détails dans notre édition de samedi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer