Des friandises d'érable d'ici en orbite

L'astronaute canadien Chris Hadfield lors  d'une conférence... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

L'astronaute canadien Chris Hadfield lors d'une conférence de presse en direct de la station spatiale internationale. Il y a emporté quelques douceurs pour garder le moral.

Photo La Presse Canadienne

Partager

Sur le même thème

Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Waterloo) Chaque fois que l'astronaute canadien Chris Hadfield aura le mal du pays au cours des longs mois qu'il passera, tout là-haut, dans la station spatiale internationale, il pourra se réconforter avec un biscuit à l'érable ou une lampée de sirop d'érable. Des petites douceurs qui proviennent de chez nous. L'or liquide de l'Érablière Turkey Hill de Waterloo et les gâteries de L.B. Maple Treat de Granby l'accompagnent en effet en orbite autour de la Terre.

Chris Hadfield a rejoint la Station spatiale internationale (SSI) en décembre dernier pour une mission de six mois. En mars, il deviendra le tout premier Canadien à en prendre les commandes.

Et comme le commun des mortels, il prend trois repas par jour et deux collations.

Parmi ces gourmandises qu'Hadfield qualifie de "bons moyens de garder le moral", il y a les biscuits à la crème à l'érable de la compagnie granbyenne L.B. Maple Treat. Ceux-ci ne sont pas fabriqués directement à son usine du boulevard Industriel, mais font partie de sa gamme de produits.

Le président, Claude Champagne, est bien conscient que cette aventure spatiale constitue une formidable visibilité pour son entreprise. "On vend déjà nos produits à travers le monde, alors d'avoir une telle vitrine devant les clients, c'est très bon."

Sans dévoiler la quantité qui a pris la route de l'espace l'automne dernier, M. Champagne précise qu'il s'agit de petites boîtes de 100 grammes contenant chacune sept biscuits en forme de feuille d'érable.

Vantant la qualité de son produit et de sa recette spéciale , l'homme d'affaires lance à blague que lui-même "se réveille la nuit pour en manger".

Chez Turkey Hill, dont les installations sont situées rue Waterloo à Waterloo, l'invitation de l'Agence spatiale a été une très belle surprise, note le directeur général Brian Herman. "Nous sommes très honorés d'avoir été choisis. Mais nous avions gardé le secret jusqu'à ce jour."

Le sirop Turkey Hill se retrouve dans l'espace sous sa forme originale, mais il est inséré dans des tubes pour en faciliter l'utilisation. Une douzaine de tubes ont été envoyés. Pas plus d'un litre, selon M. Herman. Mais il ne refuserait pas de faire parvenir un second envoi, si Chris Hadfield le réclamait!

Brian Herman est visiblement fier de son sirop, qui a remporté maintes récompenses au fil des ans. "Chaque goutte achetée de l'acériculteur est goûtée cinq fois avant de l'utiliser. On a un produit de grande qualité."

Concours

Toute cette histoire découle d'un concours lancé en 2011 par l'Agence spatiale canadienne. On y invitait les Canadiens à suggérer leurs aliments régionaux favoris. Douze ont été retenus pour faire partie des collations de l'astronaute Hadfield à bord de la station spatiale: du saumon fumé sauvage, du pâté au saumon fumé, des bâtonnets de bison aux canneberges, des céréales biologiques, des barres fruitées, du chocolat et des pastilles au miel. En plus du sirop d'érable Turkey Hill et des biscuits L.B. Maple Treat, M. Hadfield grignote également des pommes séchées d'Oka et des biscuits Leclerc.

Tous les aliments proposés ont d'abord été évalués par le Groupe de médecine spatiale opérationnelle de l'Agence spatiale selon des critères bien précis: ils devaient notamment avoir une bonne valeur nutritive et une longue durée de conservation, ne pas contenir d'alcool et ne pas être sous forme liquide. La couleur, l'odeur, le goût et la facilité de consommation étaient aussi pris en considération.

Le choix ultime est ensuite revenu à Chris Hadfield lui-même, en fonction de ses goûts personnels. On dit cependant que ces collations sont partagées avec les autres membres de l'équipage de la station...

Le président de L.B. Maple Treat raconte que sa compagnie a poussé son produit lors de ce concours. Une de ses employées a, dit-il, été très active pour attirer l'attention sur les fameux biscuits...

Chez Turkey Hill, Brian Herman raconte avoir reçu un appel de l'Agence spatiale l'an dernier lui demandant de soumettre un échantillon de son sirop. Cette demande, dit-il, faisait suite à une suggestion d'un citoyen dans le cadre de ce concours. Quelques semaines après l'envoi de l'échantillon, l'entreprise waterloise apprenait que son produit allait faire beaucoup de chemin.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer