Le taxidermiste Pierre Gévry empaille de plus en plus d'animaux abattus en Afrique

Un aperçu du travail du taxidermiste Pierre Gévry.... (photo Alain Dion)

Agrandir

Un aperçu du travail du taxidermiste Pierre Gévry.

photo Alain Dion

Partager

Sur le même thème

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Saint-Paul-d'Abbotsford) Le taxidermiste Pierre Gévry s'y connaît en rennes du père Noël. Au fil des ans, il dit avoir naturalisé environ 2000 caribous, surtout des têtes, dont plusieurs se retrouvent aujourd'hui aux quatre coins du globe. Mais depuis un an, les animaux exotiques sont plus nombreux dans son atelier que les cervidés et autres animaux à fourrure du Québec.

Hier, lors de sa visite, La Voix de l'Est a notamment pu admirer un lion blanc, un tigre blanc, des têtes de zèbres, d'antilopes et une autre d'un imposant buffle d'Afrique ainsi qu'une peau de gnou. Une nouvelle tendance dans le monde de la chasse, a affirmé M. Gévry, de Saint-Paul-d'Abbotsford.

Le nombre de clients de Pierre Gévry qui se rendent en Afrique pour chasser, en toute légalité, a littéralement explosé, dit-il. Ce qui, dans son cas, est une bonne chose, car il avait de moins en moins de travail avec les caribous. Le nombre de prises est en baisse, car le gouvernement du Québec a, semble-t-il, réduit de façon importante le nombre de permis octroyés.

Plusieurs des clients de M. Gévry sont référés par le pourvoyeur Réal Massé. Celui-ci exploite sa pourvoirie à Saint-Zénon, dans la région de Lanaudière. Mais depuis cinq ans, il organise également des safaris en Afrique du Sud. Là-bas, il reçoit des Québécois pour des séjours de huit jours, deux mois par année, en octobre et en novembre.

Tous les détails dans notre édition de vendredi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer