Pneus d'hiver : le message passe

Partager

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) Quatre ans après l'entrée en vigueur de l'obligation de chausser son véhicule de pneus d'hiver, le message passe chez les automobilistes. L'expert en pneus Daniel Côté a accompagné La Voix de l'Est, hier, et a inspecté quelque 200 véhicules dans différents stationnements publics. Son constat: les automobilistes respectent la loi.

Les conducteurs ont l'obligation d'équiper leur véhicule de pneus d'hiver en bon état du 15 décembre au 15 mars depuis 2008. Pour connaître leur degré d'usure, il faut connaître la profondeur de la semelle du pneu qui se mesure par 32e de pouce. À titre d'exemple, un pneu neuf mesure 11-32 ou 12-32 de profondeur. Une personne est en infraction lorsque cette mesure chute sous le 2-32.

«Avant d'entreprendre un hiver, pour avoir une bonne sécurité, le pneu doit être au moins à 7-32 pour quelqu'un qui fait un kilométrage moyen de 20 000 à 25 000 kilomètres par année», explique M. Côté, conseiller chez Robert Bernard pneus et mécanique de Granby.

Premier arrêt: le stationnement de l'hôpital de Granby. L'expert, qui cumule 35 ans d'expérience dans le domaine, inspecte une soixantaine de véhicules. «Super de pneus!», «C'est en bon état», «Ils sont neufs». Ces commentaires, Daniel Côté va les répéter à plusieurs reprises durant la vérification.

Tous les détails dans notre édition de mardi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer