Rôle accru des pharmaciens: une idée fort bien reçue

Julie Coderre se dit enthousiaste face au nouveau... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Julie Coderre se dit enthousiaste face au nouveau rôle confié aux pharmaciens.

photo archives La Voix de l'Est

Partager

Chantal Vallée
Chantal Vallée
La Voix de l'Est

(Granby) Les pharmaciens interrogés par La Voix de l'Est saluent l'entente intervenue entre leur ordre professionnel et le Collège des médecins qui leur permettra d'offrir davantage de services aux patients.

Dès que l'entente sera en vigueur, probablement le printemps prochain, les pharmaciens pourront prolonger les ordonnances médicales, ajuster des prescriptions, administrer certains médicaments afin d'en démontrer l'usage approprié et prescrire une dizaine de médicaments pour soigner des affections mineures comme une infection urinaire ou la diarrhée du voyageur. Les pharmaciens oeuvrant dans des établissements de santé pourront, quant à eux, prescrire et interpréter des analyses en laboratoire.

«On va être contents. On va pouvoir aider davantage les patients et contribuer à désengorger l'urgence pour des cas mineurs», réagit la pharmacienne Isabelle Dupont, propriétaire des pharmacies Uniprix situées dans les rues Saint-Jacques et Court à Granby.

Le principal avantage qu'elle y voit, c'est la possibilité pour des patients d'obtenir un médicament pour soigner une affection mineure, sans devoir consulter un médecin ou se rendre à l'urgence pour ceux qui n'ont pas de médecin de famille. «Ça va éviter d'embourber les urgences. C'est plus difficile pour les gens qui n'ont pas de médecin de famille», indique-t-elle.

Tous les détails dans notre édition de mercredi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer