Menace de grève des ambulanciers: peu d'impact sur les services

Les ambulanciers sont sans contrat de travail depuis... (photo archives La Presse)

Agrandir

Les ambulanciers sont sans contrat de travail depuis mars 2010.

photo archives La Presse

Partager

Chantal Vallée
La Voix de l'Est

Les ambulanciers affiliés à la CSN menacent de déclencher une grève générale illimitée la veille de Noël à défaut d'une entente avec le gouvernement du Québec au sujet de leurs conditions de travail.

Ils en ont fait l'annonce, dimanche, lors d'une conférence de presse tenue à Montréal. Et même si le ministre de la Santé, Réjean Hébert, a dit qu'il n'entendait pas modifier l'entente de principe signée avec les représentants de ces travailleurs en juillet dernier lors d'une entrevue sur les ondes du 98,5 FM, les ambulanciers comptent bien tenir leur bout, soutient Dany Lacasse, vice-président responsable du secteur privé à la FSSS-CSN.

Ces travailleurs sont sans contrat de travail depuis mars 2010. En juillet dernier, 71 % des accréditations syndicales représentant ces ambulanciers ont rejeté l'entente de principe.

Une des demandes: réduire de deux les échelons salariaux des ambulanciers titulaires d'une Attestation d'études collégiales (formation d'un an), ce qui touche selon M. Lacasse environ 30 % des travailleurs. Ces ambulanciers doivent gravir 16 échelons dans l'échelle salariale avant d'atteindre le salaire maximal de 30,40 $ l'heure, alors qu'il y en a 12 pour les ambulanciers détenteurs d'un Diplôme d'études collégiales d'une durée de trois ans.

Tous les détails dans notre édition de mercredi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer