Policier accusé de vol : arrêt des procédures refusé

Me Robert Jodoin estimait que la poursuite contre... (photo archives la voix de l'est)

Agrandir

Me Robert Jodoin estimait que la poursuite contre son client devait être annulée.

photo archives la voix de l'est

Partager

Pascal Faucher
Pascal Faucher
La Voix de l'Est

(Granby) Le procès interrompu du policier de Bromont Michel Champagne, accusé de vol, peut continuer.

La Cour du Québec a rejeté hier la requête en arrêt des procédures déposée par la défense. Me Robert Jodoin alléguait que son client avait subi un «traitement inusité» de la part de son ancien employeur puisque les briques réputées volées avaient été abandonnées.

Il a aussi montré du doigt le travail de la Couronne, qui à son avis a erré lors de la divulgation de la preuve. Enfin, Me Jodoin estimait que des délais déraisonnables s'étaient écoulés depuis la première comparution de M. Champagne, le 24 mai 2011.

Ces arguments n'ont pas trouvé grâce aux yeux du juge Gabriel Lassonde. Concernant le «traitement inusité», le magistrat a indiqué que «la cour comprend l'argument», mais qu'il «ne s'agit pas d'un motif pouvant justifier une requête en arrêt des procédures».

Tous les détails dans notre édition de jeudi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer