«Tout le village est avec eux»

«On sait qu'ils ont eu beaucoup de frais... (photo Janick Marois)

Agrandir

«On sait qu'ils ont eu beaucoup de frais d'avocats pour que Patrick obtienne la garde des enfants. C'est une famille qui travaille très fort, et c'est notre façon d'apporter notre soutien», résume Pierre-Yves Rochefort, propriétaire du dépanneur ainsi que de l'Entre-Amy, le restaurant adjacent.

photo Janick Marois

Partager

Sur le même thème

Véronique Chagnon
La Voix de l'Est

(Sainte-Christine) Sur le comptoir encombré du dépanneur de Sainte-Christine, une petite boîte verte au couvercle fendu a trouvé une place hier. Un écriteau indique sobrement: «Pour la famille». Il n'aura pas fallu beaucoup de temps aux Christinois pour réagir: déjà, ils ont mis sur pied une collecte de fonds pour soutenir les Desautels. «On sait qu'ils ont eu beaucoup de frais d'avocats pour que Patrick obtienne la garde des enfants. C'est une famille qui travaille très fort, et c'est notre façon d'apporter notre soutien», résume Pierre-Yves Rochefort, propriétaire du dépanneur ainsi que de l'Entre-Amy, le restaurant adjacent.

Pierre-Yves Rochefort a vu défiler toute la journée des habitants de Sainte-Christine au dépanneur comme au resto, les seuls du village. «Tout le monde parle de ça, et tout le monde est atterré, évidemment... Je pense qu'on peut dire que tout le village est avec eux, du fond du coeur.» C'est autour du premier café de la journée - que certains vont prendre au resto - que plusieurs villageois auraient appris que les meurtres des trois enfants de Drummondville concernaient des gens de chez eux.

Famille soudée dans le deuil

À quelques minutes de là, la famille en deuil tente de décanter, loin des caméras, ce qui s'est passé. La nuit vient de tomber sur le village, et les Desautels ont perdu leurs trois petites lumières.

Le bruissement des pneus sur la route de gravier trouble le lourd silence. «On va donner des commentaires demain lors d'un point de presse au restaurant, on n'est pas prêts à commenter pour l'instant», annonce Annik Desautels, la tante des enfants, la voix chevrotante, avant de reprendre le chemin de la maison où la famille est réunie.

Tous les détails dans notre édition de mardi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer