Relève en entreprise: une formation peu courue

Marc-Antoine et Michel Lasnier des Vergers de la... (photo Stéphane Champagne, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Marc-Antoine et Michel Lasnier des Vergers de la Colline prennent la question de la relève au sérieux. Ils ont décidé de s'inscrire à la formation offerte par le CCI et ses partenaires pour aller y chercher des outils.

photo Stéphane Champagne, archives La Voix de l'Est

Marie-France Létourneau

Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Alors que préparer sa relève devrait aller de soi pour un chef d'entreprise, la réalité est parfois tout autre, affirme Jean-Nicolas Dupéré. La preuve: même si la question de la relève est à l'ordre du jour de plusieurs entrepreneurs, ils ne se bousculent pas pour s'inscrire à une formation sur le sujet, offerte notamment par la Corporation du commissariat industriel (CCI) de Granby et région.

Actuellement, seulement six des dix places disponibles pour les entreprises de la Haute-Yamaska et de Brome-Missisquoi ont été comblées, a précisé M. Dupéré, conseiller au développement économique au CCI.

«Pour certains entrepreneurs, la question de la relève est synonyme de fin et de mort. Ce n'est pas très excitant. Mais il y en a qui devraient être en processus et qui ne le sont pas», dit-il.

Les statistiques sont éloquentes, ajoute-t-il. Un sondage a démontré que la relève est un sujet d'intérêt pour près d'une quarantaine d'entreprises de la région. «Il y a aussi une liste d'entreprises potentiellement à vendre. Quand on cumule ça, ça fait un bon paquet», relève Jean-Nicolas Dupéré.

Dans les circonstances, la formation devrait être courue. Mais les entrepreneurs sont difficiles à convaincre. «L'objectif, c'est d'amorcer la démarche pour établir un plan d'action», dit le conseiller au développement économique.

Celui-ci souligne qu'Emploi-Québec couvre 50 % des coûts d'inscription, tandis que le ministère du Développement économique, Innovation et Exportation en assume 20 %. La part de l'entreprise s'élève à 1475 $ pour quatre ateliers, 15 heures de coaching individualisé ainsi que la présentation et la remise d'un plan d'action portant sur les étapes à franchir pour le transfert de l'entreprise.

Tous les détails dans notre édition de lundi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer