Peu d'ouverture à l'échangisme dans les hôtels de Granby

L'hôtel Le Granbyen ne recevra pas de couples... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

L'hôtel Le Granbyen ne recevra pas de couples échangistes. «Nous sommes assez fermés à ça», dit Marc Hassoun, propriétaire de l'établissement depuis deux ans.

photo archives La Voix de l'Est

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

Une soirée d'échangisme, comme celle planifiée aujourd'hui dans un hôtel de Drummondville, serait-elle possible à Granby? Pas s'il n'en tient qu'aux propriétaires d'hôtels, qui ont affirmé hier se tenir loin de ce genre d'activités.

«Nous n'avons pas été approchés. Mais nous sommes assez fermés à ça. Nous sommes un endroit familial», a commenté hier Marc Hassoun, propriétaire de l'hôtel Le Granbyen depuis deux ans.

Il y a six ans, un club échangiste avait cependant Le Granbyen dans sa mire. Six soirées, annoncées sur le site web du club, devaient y être organisées. Scandalisé d'apprendre que des photos de son établissement figuraient sur internet dans un tel contexte, le propriétaire de l'époque, Fernand Dubé, avait freiné ces soirées, avant même que la première n'ait pu se dérouler.

L'Hôtel Castel Spa Confort n'est pas plus ouvert à ce genre de soirées libertines. «Nous n'avons jamais été approchés. Et on ne va pas courir après», a laissé tomber hier Lise Gosselin, représentante aux ventes.

La réputation du Best Western à Drummondville où la soirée d'échangisme doit se dérouler dans un grand nombre de chambres risque-t-elle d'en souffrir? «J'aurais peut-être une petite gêne, en tant qu'individu...», glisse Mme Gosselin.

La suite à lire dans l'édition de samedi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer