Confiance renouvelée en Pauline Quinlan

Pauline Quinlan était tout sourire à l'annonce de... (photo Stéphanie Mantha)

Agrandir

Pauline Quinlan était tout sourire à l'annonce de sa victoire hier.

photo Stéphanie Mantha

 

Simon-Olivier Lorange
La Voix de l'Est

(Bromont) C'est maintenant officiel: la ville de Bromont changera de MRC le 1er janvier prochain avec à sa tête celle qui a défendu le projet avec tant d'ardeur.

Pauline Quinlan a été réélue à la mairie hier soir avec une fracassante majorité de quelque 75 % contre son seul adversaire Gilles Duchesne. Les Bromontois ont donc une nouvelle fois confirmé leur confiance en celle qui occupe le poste depuis 1998 et qui avait entamé ses deux derniers mandats forte d'appuis au-dessus de la barre des 70 %.

 

«Je n'ai que de la reconnaissance pour les électeurs», a lancé d'emblée la mairesse, tout sourire, lorsque sa victoire a été annoncée au terme du dépouillement des quelque 2900 bulletins de vote recueillis sur une possibilité de 5434 (53 %).

«Je me sens maintenant prête à consacrer les quatre prochaines années à accomplir les promesses faites pendant la campagne.»

Parmi celles-ci, notons évidemment l'entrée harmonieuse début 2010 de la municipalité dans Brome-Missisquoi, mais également d'autres thèmes abordés au cours des dernières semaines, à savoir l'accès aux soins de santé, la survie des établissements scolaires de la ville ainsi que la gestion des matières résiduelles.

Mme Quinlan assure toutefois que les questionnements des électeurs rencontrés ont été entendus et que le nouveau conseil plancherait à les éclairer le mieux possible.

«Les citoyens souhaitent une gestion plus serrée au niveau fiscal, a-t-elle noté. Ils comprennent l'importance d'investir dans les infrastructures, mais ils sont préoccupés par l'équilibre.»

Présent sur les lieux du dévoilement des résultats, le candidat Gilles Duchesne s'est montré assez peu surpris du verdict, mais s'est tout de même félicité d'avoir su susciter la réflexion chez l'électorat.

«Mme Quinlan est une personne travaillante et persévérante, mais elle devra vivre avec les attentes qu'elle a créées, et j'espère que la campagne aura donné une certaine sagesse à la nouvelle administration», a-t-il lancé.

Par ailleurs, le conseil municipal présentera un tout nouveau visage, alors que cinq des six sièges changeront de titulaire.

S'il était déjà su que trois nouveaux visages apparaîtraient, deux des trois conseillers sortants ont été exclus, Alain Chénier et Onil Couture ayant cédé leur place respectivement à Marie-Claude Cabana et à Diane Perron. Seul Jean-Marc Maltais sera de retour, alors que Marie-Ève Lagacé, Jacques Lapensée et Anie Perrault compléteront le conseil, qui se voit conférer une majorité de femmes à sa table, «une première dans la région», selon Pauline Quinlan.

«C'est une très grande nouvelle, un moment important dans la démocratie de Bromont», a-t-elle conclu.

 

Mairie et postes de conseillers à Bromont

Candidats à la mairie / Nombre de votes %

> Pauline Quinlan (S) 2205 76 %

> Gilles Duchesne 700 24 %

Candidats conseillers Nombre de votes %

District 1

> Jean-Marc Maltais (S) 298 61 %

> Jean McMaster 187 39 %

District 2

> Marie-Claude Cabana 284 52 %

> Alain Chénier (S) 262 48 %

District 3

> Diane Perron 238 58 %

> Onil Couture (S) 175 42 %

District 4

> Marie-Ève Lagacé 435 65 %

> Sylvain Cormier 106 15 %

> Simon Gnocchini-Messier 65 10 %

> Pierre Brassard 64 10 %

District 5

> Jacques Lapensée 274 81 %

> Maurice Desruisseaux 64 19 %

District 6

> Anie Perreault 214 50 %

> Claude Nadeau 155 36 %

> Michel M. Champagne 57 13 %

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer