Pavillon de services sanitaires : Breton et Bonin croisent le fer

D'allure contemporaine, la bâtisse, dont les coûts ont... (Plan fourni par la Ville de Granby)

Agrandir

D'allure contemporaine, la bâtisse, dont les coûts ont été estimés à 462 025$ par l'architecte Caroline Denommée, aura une superficie de 800 pieds carrés.

Plan fourni par la Ville de Granby

Partager

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Le conseil municipal de Granby a décrété hier soir les travaux de construction de toilettes publiques au centre-ville. Et une fois de plus le sujet a semé la discorde. Mais cette fois-ci, au sein même des élus. Pierre Breton a croisé le fer avec son homologue Pascal Bonin, opposé à ce projet.

Le conseiller Breton a dénoncé la position de Pascal Bonin qui, selon lui, «s'acharne» contre un projet qui s'inscrit dans le cadre «de la revitalisation du centre-ville». Celle-ci est pourtant discutée depuis plusieurs années, a fait valoir Pierre Breton.

«C'est un projet (la construction du bloc sanitaire) qui m'interpelle comme responsable des dossiers du tourisme et du développement commercial. C'est important que la population sache que vous avez voté en faveur du budget lors de sa préparation en octobre. Vous avez aussi voté en faveur de l'adoption du budget et du Programme triennal d'immobilisations (PTI) en décembre. Et ce projet-là était à l'intérieur des documents que vous avez approuvés», a lancé Pierre Breton à l'endroit de Pascal Bonin, désirant ainsi démontrer qu'il agit de façon contradictoire.

Tous les détails dans notre édition de mardi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer