Madame Foisy, je vous trouve courageuse!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Les parents sont les premiers responsables de l'éducation de leurs enfants. S'ils considèrent que l'enseignement qui leur est dispensé à la polyvalente ne convient à leurs enfants, ils ont le plein droit de les retirer de cet enseignement.

Lorsque j'étais enseignant de l'enseignement religieux à la polyvalente, nous donnions le choix aux enfants: ils pouvaient s'inscrire au cours de morale. Mais voici que le nouveau programme n'offre aucune alternative.

 

Madame Foisy, lorsque j'ai lu l'article de La Voix de l'Est de samedi dernier qui mentionnait que vos enfants ne participaient pas à ce cours d'éthique et de culture religieuse, j'ai pensé à Martin Luther King. En 1956, au sud des États-Unis, les Noirs qui prenaient l'autobus devaient céder leur place assise aux Blancs. Alors monsieur King n'a pas fait de marche publique, ni de procès, ni de brisures, non, aucune violence! Il a tout simplement dit aux Noirs de ne plus prendre l'autobus... et cette façon pacifique a ramené la justice, tout au moins en cet aspect de la vie des noirs à cette époque.

L'exemple que vous donnez à vos enfants est bien plus que tous les cours d'éthique et de culture religieuse qu'ils pourraient suivre cette année. Vous leur montrez le courage de tenir à ses convictions, le respect du conseil des parents (car Xavier et Pierre-Élie ont suivi votre conseil de ne participer à ce cours), vous leur avez appris que, comme l'a dit saint Thomas d'Aquin, «nous n'avons pas à suivre une loi qui nous semble injuste...», et enfin la liberté, ce à quoi toute personne humaine doit tendre. D'ailleurs, peu importe leur épellation, toutes les religions (ou presque) approuvent, dans leur fondement, les valeurs humanistes de l'individu. Quant au respect de la loi, elle est devancée par la liberté de conscience de la personne humaine.

L'éducation de nos enfants appartient en second lieu à l'état et aux éducateurs qui se doivent d'être au service des parents qui sont les payeurs des taxes scolaires et provinciales.

Madame Lynda Foisy, Xavier et Pierre-Élie, j'approuve entièrement votre démarche et les moyens que vous utilisez pour faire avancer votre cause.

Benoît Houle

Roxton Falls

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer