Un long camp de sélection pour les défenseurs

Jean-Mathieu Lavoie et Connor Senken comptent devenir la... (La Tribune, Jérôme Gaudreau)

Agrandir

Jean-Mathieu Lavoie et Connor Senken comptent devenir la solution à la ligne bleue du Phoenix, qui espère se faire surprendre par leurs nouveaux défenseurs.

La Tribune, Jérôme Gaudreau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le camp de sélection du Phoenix est peut-être terminé, mais pas pour certains défenseurs de la formation sherbrookoise. L'évaluation de Connor Senken et de Jean-Mathieu Lavoie risque de se prolonger, comme celle de quelques autres défenseurs, qui verront leur camp de sélection se poursuivre durant encore quelques semaines, voire quelques mois.

La sélection d'Olivier Crète-Belzile en 2016 est cruciale... (Archives, La Tribune) - image 1.0

Agrandir

La sélection d'Olivier Crète-Belzile en 2016 est cruciale puisque le Phoenix est à la recherche de bons défenseurs pour remplir sa brigade défensive peu expérimentée.

Archives, La Tribune

L'entraîneur Stéphane Julien ne misera que sur deux défenseurs ayant plus d'une saison d'expérience derrière la cravate : Thomas Grégoire et Luke Green. Le troisième défenseur plus expérimenté : Vincent Lampron avec 65 matchs dans la LHJMQ, suivi de près par Connor Senken avec 53 parties dans l'uniforme des Wildcats de Moncton.

De son côté, Yann-Félix Lapointe a porté les couleurs du Phoenix durant 34 rencontres et Olivier Crète-Belzile a joué un match à Sherbrooke la saison dernière. Malgré ses 19 ans, Lavoie fera ses débuts dans le junior majeur tout comme la recrue Alexandre Joncas, âgé de 16 ans.

C'est donc dire que six défenseurs batailleront afin d'obtenir un maximum de temps de jeu au sein de la brigade défensive.

« Ils sont tous dans la même situation, admet Stéphane Julien. On a deux défenseurs établis en Luke Green et Thomas Grégoire. Par la suite, ce sera aux autres à déterminer leur rôle selon leurs performances. Au départ, j'évaluerai leur engagement durant les parties. S'ils sont intenses, ils auront de bonnes chances de jouer régulièrement. La relance est importante aussi pour nous, parce que nous formerons une équipe rapide. D'ailleurs, qu'ils soient offensifs ou défensifs, pour moi, ça n'a pas beaucoup d'importance dans ma prise de décision. »

Des États-Unis à Sherbrooke

Malgré ses deux saisons aux États-Unis dans la USPHL et la PSHF avec les Aviators de New York et l'Academy Sommet, Jean-Mathieu Lavoie sera considéré comme une recrue dans la LHJMQ.

« Je suis content de mon choix. Le junior majeur, c'est différent du hockey aux États-Unis. Les joueurs sont plus habiles et plus rapides ici et je pense pouvoir amener à l'équipe ce que j'ai appris aux États-Unis en jouant un style de hockey plus robuste. Je suis bon dans les premières passes et je suis très défensif. Je pense avoir ma place en jouant de cette façon! » dit-il.

Lavoie sait très bien qu'il devra faire ses preuves durant toute la saison.

« Notre utilisation dépendra des efforts que nous mettrons durant les entraînements. Puis celui qui fera le travail lorsqu'il sera appelé à jouer pourra conserver son poste au sein de l'alignement partant. »

Mais pourquoi a-t-il quitté les États-Unis afin d'évoluer à Sherbrooke?

« Mon objectif est de monter dans la LNH et de gagner ma vie en jouant au hockey. Le Phoenix pourrait me donner cette chance. Sherbrooke était la place idéale pour moi. Je ne tenterai pas de voler le travail aux autres. J'ai mon propre style de jeu. Il y a des défenseurs plus offensifs, mais ma force est de gagner mes batailles dans les coins, d'empêcher l'adversaire de marquer et d'écouter les demandes de mes entraîneurs. »

« Jean-Mathieu a la stature et l'expérience pour occuper un rôle de joueur régulier avec nous, confie le pilote des Oiseaux. Il semble de plus en plus à l'aise, tout comme Joncas et Crète-Belzile entre autres. Je regarderai la progression de tout le monde et on aura à prendre des décisions de match en match. Les jeunes doivent pousser les vétérans à être meilleurs chaque jour. Voilà la raison pour laquelle on a décidé de garder huit défenseurs. »

Un changement d'air profitable

Connor Senken se dit très heureux d'avoir été échangé au Phoenix il y a quelques jours contre Jason Imbeault.

« Ce sera ma deuxième saison. Mes attentes sont élevées. J'ai hâte de disputer une première partie préparatoire. La transition s'est bien déroulée : j'adore la ville, l'organisation, les entraîneurs et mes coéquipiers. Je vais travailler le plus fort possible pour montrer aux entraîneurs qu'ils peuvent me faire confiance. »

Senken misera sur ses talents offensifs pour se tailler un poste.

« Je suis un défenseur polyvalent avec beaucoup d'habiletés. Je suis capable d'amener de l'offensive tout en étant fiable défensivement. Dans ma situation, je ne pourrai jamais me sentir confortable. Je devrai toujours me battre pour un poste. »

« Il devra effectivement faire sa place chez nous, estime Stéphane Julien. En échangeant avec l'entraîneur des Wildcats, j'ai entendu dire que Connor est un joueur en bonne forme physique, mais il doit travailler un peu plus son jeu défensif. En gardant huit défenseurs, on souhaitait justement créer cette bataille à l'interne qui se déroulera entre six défenseurs. »

Reste à voir maintenant quelle sera la stratégie de Julien lors des avantages numériques.

« Thomas et Luke évolueront probablement sur des unités différentes en avantage numérique et j'opterai peut-être pour des attaquants afin de les accompagner à la ligne bleue. Marek Zachar a fait un bon travail avec Thomas à la pointe la saison dernière. Sinon Crète-Belzile a été excellent dans le midget AAA lors des supériorités numériques. On fera des essais », informe l'entraîneur.

En direction des camps professionnels

La bonne nouvelle pour les nouveaux défenseurs? Ils auront la chance de se faire valoir amplement lors des prochaines parties préparatoires.

Cinq joueurs du Phoenix participeront en fait aux camps des recrues de leur équipe professionnelle respective. Le défenseur Thomas Grégoire et le joueur de centre Hugo Roy rejoindront l'Avalanche du Colorado. Le gardien Evan Fitzpatrick retournera à St.Louis avec les Blues. Le défenseur Luke Green évoluera avec l'équipe des recrues des Jets de Winnipeg alors que l'attaquant Mathieu Olivier s'envolera vers Nashville.

« On devra rappeler des joueurs des Cougars du Collège Champlain notamment afin de tenir nos entraînements avec un effectif complet. On fera appel aussi à nos attaquants et nos gardiens affiliés pour les parties préparatoires. En défensive, on demeure complets malgré tout. On devra donc rappeler Martin Soderstrom et Thommy Monette afin de seconder Brendan Cregan. Certains joueurs reviendront tout juste avant le début de la saison, mais Roy et Fitzpatrick devraient manquer les premières parties de la saison », précise Stéphane Julien.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer