Le Phoenix reste en vie

Photo Vincent Lévesque-Rousseau...

Agrandir

Photo Vincent Lévesque-Rousseau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Après s'être incliné 2-1 la veille à Drummondville, le Phoenix a donné la réplique aux Voltigeurs samedi après-midi avec un gain sans équivoque de 3 à 0 au Palais des sports.

Devant une salle comble, les Sherbrookois ont rapidement pris les commandes en déjouant Olivier Rodrigue dès la troisième minute de jeu, l'oeuvre du capitaine Hugo Roy, qui a saisi son propre retour en avantage numérique.

Julien Pelletier a doublé l'avance des siens cinq minutes plus tard grâce à un tir parfait dans la lucarne et Luke Green a complété la poussée offensive de trois buts à la fin du premier vingt à l'aide d'un tir de la ligne bleue, cette fois en désavantage numérique.

Durant cette même période, les Oiseaux ont perdu les services de Kevin Gilbert, chassé de la rencontre pour avoir servi un plaquage par derrière. Le petit attaquant du Phoenix a dû répondre de son geste en jetant les gants face à Jérémy Manseau.

« On doit remercier les 4005 spectateurs présents aujourd'hui, a indiqué d'entrée de jeu l'entraîneur Stéphane Julien. Je craignais de voir mes joueurs avoir des papillons dans l'estomac et être nerveux, mais ils ont connu un départ canon. »

« On savait que le Phoenix allait avoir un bon début de match, on n'a pas été surpris, mais je n'ai pas aimé la façon dont on a réagi », précise pour sa part le pilote des Voltigeurs, Dominique Ducharme.

Fitzpatrick se relève

La deuxième période a été l'affaire du gardien Evan Fitzpatrick, qui s'est montré intraitable. Et ce, même durant un long avantage numérique à 5 contre 3 des Voltigeurs.

Fitzpatrick a finalement blanchi l'adversaire en bloquant 33 tirs contre 30 pour Rodrigue.

« Après avoir vu Cregan garder les buts lors des trois dernières parties, Evan a super bien répondu. Il a fait les arrêts au bon moment. On avait besoin de lui et il mérite cette victoire », a mentionné le pilote des Oiseaux, soulagé par la prestation de son portier numéro 1.

Grâce à ce gain, le Phoenix demeure au coeur de la course pour une place en séries. Les hommes de Stéphane Julien s'approchent à un point du 16e rang et devront disputer un match de plus que l'Océanic d'ici la fin de la campagne.

Rimouski possède 57 points au classement et se battra pour obtenir un laissez-passer pour la valse du printemps, tout comme les Mooseheads d'Halifax, les Foreurs de Val-d'Or, les Voltigeurs de Drummondville et le Drakkar de Baie-Comeau.

« On devra mettre toutes les chances de notre côté en gagnant un maximum de parties, souligne le capitaine Hugo Roy, mais il nous manque au moins une victoire en trois matchs pour avoir une chance de faire les séries. »

« Ça peut paraître cliché, mais de notre côté on ne fait que se préparer pour le prochain match contre l'Armada de Blainville-Boisbriand mercredi chez nous », termine l'entraîneur des Voltigeurs.




À lire aussi

  • Un dernier sprint pour le Phoenix

    Phoenix

    Un dernier sprint pour le Phoenix

    Après une défaite crève-coeur de 2-1 vendredi à Drummondville et un gain de 3-0 samedi à domicile contre ces mêmes Voltigeurs, le Phoenix amorce un... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer