L'étau se resserre

Après Gatineau vendredi, la formation de Stéphane Julien,... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Après Gatineau vendredi, la formation de Stéphane Julien, qui a cruellement besoin de points, se rendra à Shawinigan dimanche afin d'y affronter l'une des meilleures équipes du circuit. -

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Avec seulement huit parties à jouer d'ici la fin de saison, la marge de manoeuvre du Phoenix se rétrécit. Avant-dernier au classement, le club sherbrookois se voit actuellement exclu des séries si la tendance se maintient. Chaque point compte, et ce, plus que jamais.

La cible la plus près des Sherbrookois : le Drakkar de Baie-Comeau, qui possède deux points de plus au classement en ayant disputé un match de plus que les Oiseaux. Les Voltigeurs de Drummondville et l'Océanic de Rimouski ont quant à eux trois points supplémentaires en banque. La partie de vendredi soir au Palais des sports contre les Olympiques de Gatineau est donc d'une importance capitale.

« Avec la dernière victoire du Drakkar et des Voltigeurs, l'étau se resserre, admet l'entraîneur Stéphane Julien. Ça prend des points et rapidement. Il faudra jouer pour au moins ,500 d'ici la fin de la saison en ajoutant au moins huit points au classement. »

Le Phoenix semble en mode séries éliminatoires depuis quelques semaines déjà. Cette fois, le sentiment d'urgence se fait encore plus sentir.

Après Gatineau, la formation de Stéphane Julien se rendra à Shawinigan dimanche afin d'y affronter l'une des meilleures équipes du circuit. Suivra ensuite la visite des Saguenéens de Chicoutimi le 9 mars à Sherbrooke et le lendemain, la première partie d'une série de deux qui meublera le Week-end des rivalités entre Sherbrooke et Drummondville.

« Non seulement il s'agira de trois parties en trois jours, mais en plus, on affrontera à deux reprises l'une des équipes que nous tentons de rejoindre au classement. Ce sera pour nous une fin de semaine cruciale », confirme le pilote des Oiseaux.

Pour terminer la saison, les Foreurs de Val-d'Or seront de passage à Sherbrooke et le Phoenix rendra visite aux Cataractes pour finalement terminer la campagne avec un match à Québec face aux Remparts.

Complet à l'attaque

Avec le retour au jeu de la recrue Anderson Macdonald vendredi, l'unité offensive affiche complet pour l'une des rares fois de la saison. Stéphane Julien devra choisir entre Benjamin Tardif et Simon Lefebvre afin de compléter son attaque.

En défensive, seul Cody Donaghey manque à l'appel, lui qui souffre d'une commotion cérébrale. Félix-Yann Lapointe sera appelé en renfort.

« Le retour d'Anderson fait du bien et c'est un hasard s'il revient au jeu face aux Olympiques, une équipe contre laquelle il a obtenu beaucoup de succès plus tôt cette saison. »

Pour obtenir les deux précieux points de vendredi, Stéphane Julien compte toutefois sur ses vétérans d'abord.

« Tout le monde est conscient que le temps presse. Chaque détail est important et je souhaite voir mes joueurs s'attarder à chaque petit élément de leur jeu », conclut-il.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer