Sherbrooke en mode séries

Evan Fitzpatrick aura un rôle important à jouer... (Spectre Média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

Evan Fitzpatrick aura un rôle important à jouer afin de permettre aux siens de grimper au classement.

Spectre Média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Plus la saison avancera, plus le Phoenix devra jouer avec un sentiment d'urgence. Du moins, c'est ce que souhaite l'entraîneur Stéphane Julien, qui aimerait voir ses troupiers vaincre les Tigres de Victoriaville vendredi soir et les Mooseheads d'Halifax samedi après-midi au Palais des sports.

Pour y parvenir, le Phoenix compte livrer le même type de prestation qu'à Blainville-Boisbriand le week-end dernier.

« On a connu une bonne semaine d'entraînement et je pense que mes joueurs ont déjà oublié leur victoire surprise contre l'Armada. On ne peut pas se permettre d'être trop confiants. Les Tigres possèdent un bon punch offensif. Je veux voir les gars être disciplinés, utiliser leur vitesse tout en étant prudents. Notre rapidité est notre force et notre offensive aussi. On occupe le deuxième rang en avantage numérique, mais l'avant-dernier en désavantage numérique », informe le pilote sherbrookois.

Les joueurs sherbrookois n'ont donc pas l'intention de tomber dans un excès de confiance.

« Tout est à recommencer après notre victoire contre l'Armada, clame l'assistant-capitaine Thomas Grégoire. On a pu nous reposer un peu cette semaine après nos trois parties en trois jours. Notre semaine d'entraînement a fait du bien. »

Les Tigres se situent au 8e rang et possèdent neuf points de plus que le Phoenix.

« Ce n'est peut-être pas l'Armada, mais contre Victoriaville on ne peut pas tomber dans un excès de confiance, soutient l'ancien membre des Félins, Simon Lefebvre. On est jeunes et on ne peut pas penser gagner sans fournir l'effort. Pour gagner vendredi, on devra tester le gardien James Povall le plus souvent possible. »

Des retrouvailles

Après avoir été échangé contre Chase Harwell, Lefebvre se dit fébrile à l'idée de revoir son ancien club.

« C'est toujours bizarre d'affronter ses anciens coéquipiers, mais il n'y a pas d'amis sur la glace, admet-il. Je connais bien les Tigres évidemment et j'ai essayé de donner quelques conseils aux gars, mais l'équipe a changé, donc je laisse les entraîneurs nous préparer pour ce match. Les Tigres possèdent de bons éléments offensifs et ils sont hargneux. Ce ne sera pas facile, mais on peut surprendre encore une fois. »

Et pour ce qui est de samedi contre la 12e équipe du circuit?

« Les Mooseheads nous ressemblent beaucoup : ils sont jeunes, talentueux et sont bien organisés. Cette deuxième partie en autant de jours constituera un beau défi pour nous », croit Stéphane Julien.

En vitesse

Victime d'une commotion cérébrale subie contre l'Armada de Blainville-Boisbriand, Cody Donaghey ne participera pas à la rencontre de vendredi soir. Alexander Krief retrouvera donc son poste à la ligne bleue.

*****

Nicolas Poulin est encore ralenti par des maux de dos causés par un surentraînement. L'attaquant ratera la partie contre les Tigres. Kevin Gilbert réintègrera l'alignement.

*****

Evan Fitzpatrick sera envoyé devant le filet pour affronter les Félins.

*****

Nico Hischier ratera la rencontre de samedi contre le Phoenix, puisque le joueur des Mooseheads rejoindra son équipe étoile dans le but de participer au match des espoirs de la LCH lundi.

Stéphane Julien... (Spectre Média, Jessica Garneau) - image 2.0

Agrandir

Stéphane Julien

Spectre Média, Jessica Garneau

À cinq points d'une exclusion

Le classement de la LHJMQ est extrêmement serré. Autant au sommet qu'à la base. Le Phoenix se trouve à cinq points d'une exclusion des séries éliminatoires, mais seulement cinq points séparent l'équipe qui occupe le 11e rang et celle qui se trouve au 16e rang, la dernière position donnant accès aux éliminatoires.

Actuellement placé au 14e échelon avec ses 43 points en 47 parties, le Phoenix profitera des 15 dernières parties du calendrier régulier pour améliorer son rang.

Si les séries commençaient aujourd'hui, les Sherbrookois affronteraient les Sea Dogs de Saint-Jean. Les Wildcats de Moncton termineraient bons derniers et le Drakkar de Baie-Comeau serait écarté des séries.

« L'enjeu est important à chaque partie, rappelle l'attaquant Simon Lefebvre. On s'approche des séries et chaque point compte. Il faudra travailler très fort pour mettre toutes les chances de notre bord une fois que les séries seront commencées. S'il est possible d'affronter un adversaire moins redoutable, on devrait en profiter dès maintenant en gagnant un maximum de matchs. »

Le secret selon l'entraîneur-chef? Éviter les séquences de défaites.

« On doit être constants pour amasser des points régulièrement, estime Stéphane Julien. Notre calendrier n'est pas super avantageux d'ici la fin de la saison, mais ce n'est pas si pire que ça. On doit obtenir des points chaque week-end jusqu'à la fin de la saison. Et tant mieux si notre club réussit à gagner trois ou quatre parties de suite, mais on ne peut pas se permettre d'en perdre plusieurs de suite. »

L'essentiel sera de vaincre les formations qui se trouvent près du Phoenix au classement.

« On affrontera Gatineau, Québec et Drummondville à deux ou trois reprises encore cette année et il ne faudra pas perdre ces matchs de quatre points pour occuper un rang intéressant à la fin de la saison », rappelle Julien.

Dès ce week-end, les partisans auront droit à deux de ces fameux matchs de quatre points puisque les Tigres de Victoriaville et les Mooseheads d'Halifax ne se trouvent pas bien loin au-dessus du Phoenix dans le classement. Voilà pourquoi la prochaine fin de semaine d'activités du Phoenix sera cruciale.

« Les joueurs savent que c'est serré au classement, précise le pilote des Oiseaux. On s'en parle régulièrement. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer