MacDonald se lève, Fitzpatrick s'effondre

Le gardien du Phoenix Evan Fitzpatrick a mal... (Le Droit, Étienne Ranger)

Agrandir

Le gardien du Phoenix Evan Fitzpatrick a mal paru à quelques occasions en accordant six buts sur 37 lancers des Olympiques.

Le Droit, Étienne Ranger

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Gatineau) Malgré une autre belle sortie de la recrue Anderson MacDonald contre les Olympiques, le Phoenix s'est incliné mercredi soir par la marque de 6 à 2 à Gatineau.

Les Sherbrookois n'ont pas amorcé du bon pied leur périple de trois matchs en quatre soirs en s'inclinant pour une première fois cette saison contre les Olympiques après avoir gagné les trois premiers affrontements.

Et pourtant, les hommes de Stéphane Julien affrontaient un gardien qui ne semblait pas en pleine possession de ses moyens. Même s'il paraissait chancelant à l'occasion, Mathieu Bellemare a remporté son duel contre son homologue Evan Fitzpatrick, qui n'a pas disputé sa meilleure partie.

« C'est toujours difficile de jouer ici et les Olympiques ont explosé offensivement ce soir, a fait remarquer Fitzpatrick. Je ne peux pas dire que je suis heureux de ma prestation. Je souhaite toujours faire mieux. Accorder six buts, c'est beaucoup trop. »

« Les Olympiques ont profité de leurs chances lors des 30 premières minutes contrairement à nous, a souligné Stéphane Julien. On amenait la rondelle vers le filet, on s'est échappés à quelques reprises et on a frappé le poteau deux fois. Le quatrième but a cassé les jambes de mes joueurs. On s'est montrés indisciplinés sur ce quatrième filet et les deux buts en neuf secondes ont été très coûteux. »

MacDonald le seul marqueur

Les locaux ont été les premiers à s'inscrire à la marque grâce à Shawn Boudrias au début du premier engagement. Fitzpatrick a cédé une deuxième fois lors de la période initiale en paraissant faible devant un tir inoffensif de Vitalii Abramov.

Anderson MacDonald a marqué son septième but contre les Olympiques en seulement quatre parties pour ainsi rétrécir l'écart à un point.

« La façon dont Bellemare se déplace me laisse une chance de marquer, a laissé savoir MacDonald. Il se commet parfois en trichant d'un côté et ça me laisse un trou. On a toutefois été trop individualistes ce soir. On a essayé des jeux trop compliqués et on devra revenir à notre concept d'équipe. »

Zach MacEwen a rapidement offert un coussin de deux buts sur une échappée dès la reprise du jeu en deuxième période.

Anderson MacDonald, encore lui, a par la suite récupéré un retour pour ainsi battre une fois de plus Bellemare, qui semble perdre toute sa confiance devant la recrue sherbrookoise.

« Anderson a bien patiné ce soir et il est devenu la bête noire des Olympiques », a noté le pilote des Oiseaux.

La plus belle pièce de jeu revient toutefois à MacEwen, la première étoile du match, qui a déjoué trois joueurs du Phoenix en plus du gardien afin de porter la marque à 4-2.

Le Phoenix a semblé s'endormir pendant un instant, laissant ainsi Daniel Del Paggio marquer un deuxième but pour les Olympiques en neuf secondes.

Fitzpatrick a finalement mal paru sur le dernier but de Gatineau réalisé par Mitchell Balmas. Les carottes étaient cependant déjà cuites.

« Je ne peux pas reprocher beaucoup de choses à Evan ce soir à l'exception peut-être du deuxième but, a confié Stéphane Julien. Et rendu au sixième, le match était déjà terminé. »

Pour sa part, Jean-François Grégoire remplaçait derrière le banc Mario Duhamel affligé par un virus et affrontait ainsi son plus jeune fils Thomas.

« Ce n'est pas le match le plus plaisant à diriger. Nous voulons tous les deux gagner. Je veux que nous gagnions tout en souhaitant qu'il ne se mette pas dans le trouble! Ce soir, j'ai fait un blocage. Si on me demande comment a joué mon fils, je ne le sais vraiment pas. »

Donaghey brise la glace

Le défenseur Cody Donaghey a disputé sa première partie dans l'uniforme des Oiseaux. Il a terminé sa soirée de travail avec quatre tirs au but et un différentiel de -3 : « Le système est différent de celui des Islanders de Charlottetown et on doit appliquer une couverture défensive homme pour homme avec le Phoenix. Je vais m'habituer rapidement. Je n'ai pratiqué qu'une seule fois depuis mon arrivée à Sherbrooke. Collectivement, je crois toutefois qu'il est possible de faire beaucoup mieux. »

*****

Evan Fitzpatrick affronté 37 tirs. Mathieu Bellemare a été brillant dans la victoire en accordant seulement deux buts sur 36 tirs.

*****

Grâce à cette victoire des Olympiques, Gatineau rejoint Sherbrooke au 13e rang. Les deux formations possèdent 39 points au classement après 42 parties.

*****

Le Phoenix poursuivra son voyage sur la route en prenant la direction de Rouyn-Noranda jeudi. La partie contre les Huskies aura lieu vendredi soir et, par la suite, les Oiseaux s'envoleront vers Val-d'Or samedi afin de compléter leur séjour à l'étranger.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer