«Un peu vendeur, un peu acheteur»

Les prochains jours s'annoncent occupés pour le directeur... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Les prochains jours s'annoncent occupés pour le directeur général Jocelyn Thibault.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le Phoenix garde le cap. Pas question de miser sur la présente saison en acquérant de nouveaux joueurs qui aideront l'équipe à court terme. Surtout en se trouvant au 16e rang. Le club sherbrookois se classe dans la catégorie des vendeurs à l'aube de la prochaine période de transactions. Mais le directeur général Jocelyn Thibault compte bien acheter afin d'améliorer l'alignement des prochaines années.

Lors de la période des échanges de la LHJMQ, qui s'étalera du 18 décembre au 6 janvier, tous les directeurs généraux seront davantage occupés. Cela inclut celui des Oiseaux.

« Je suis un peu vendeur, un peu acheteur. Je suis prêt à me départir de certains éléments qui ne nous aideraient que cette saison afin d'acquérir des hockeyeurs ou des choix de sélection qui bonifieront notre équipe à moyen ou long terme. Il ne faut toutefois pas s'attendre à une liquidation en règle », indique le DG du Phoenix.

Plusieurs noms ont circulé et quelques rumeurs concernent les hockeyeurs sherbrookois. On entend d'ailleurs régulièrement le nom du capitaine Carl Neill, du marqueur naturel Julien Pelletier et même du gardien de but étoile Evan Fitzpatrick. Mais attention, Jocelyn Thibault n'a pas l'intention de se départir de ces joueurs contre une bouchée de pain.

« Je suis très heureux de la tenue de mes joueurs de 20 ans et il est fort possible qu'ils évoluent encore pour nous à la fin de la saison, souligne Thibault, tout en rappelant qu'il est difficile d'échanger un 20 ans à cause de la limite établie à trois par équipe. Fitzpatrick demeurera également avec nous, sauf si l'offre est assommante et qu'elle permettrait à l'équipe de s'améliorer considérablement. »

« Si Wayne Gretzky a été échangé, personne n'est intouchable, poursuit-il. Et dans l'optique où le Phoenix souhaite vivre une belle saison l'an prochain, tout indique que Fitzpatrick fera partie de la prochaine édition. »

Quelques équipes ont approché le directeur général sherbrookois afin de connaître la valeur de Fitzpatrick.

« J'écoute toutes les offres. Il est possible que l'on garde le statu quo, mais une ou des transactions pourraient survenir s'il y a un avantage à en tirer », ajoute Jocelyn Thibault, tout en confiant qu'aucune transaction n'a été effectuée pour l'instant.

Chose certaine, le Phoenix ne sera pas acheteur comme les Sea Dogs de Saint-Jean, l'Armada de Blainville-Boisbriand ou les Saguenéens de Chicoutimi, ni vendeur comme les Screaming Eagles du Cap-Breton, les Voltigeurs de Drummondville ou les Foreurs de Val-d'Or.

Le Phoenix fera donc preuve de modération, autant dans ses achats que dans ses ventes.

Positif pour l'avenir

Le directeur général du Phoenix regarde l'avenir d'un bon oeil. Après avoir changé la culture de l'équipe afin de mettre l'effort à l'avant-plan, Jocelyn Thibault estime que les jeunes joueurs des Oiseaux démontrent de belles choses.

« Notre équipe est difficile à évaluer à cause de toutes les blessures, mais je suis très satisfait du travail des recrues et des plus jeunes. Même nos vétérans répondent à l'appel. On pourra probablement compter l'an prochain sur de bons joueurs de 20 ans comme Nicolas Poulin et Hugo Roy entre autres et les Marek Zachar, Yaroslav Alexeyev, Anderson MacDonald, Yann-Félix Lapointe, Vincent Lampron et Benjamin Tardif se débrouillent bien et progressent d'une belle façon. Même les remplaçants ont bien joué dernièrement. On a connu des années difficiles, mais l'avenir s'annonce rose. »

Fitzpatrick prépare un retour

Après une série de nouvelles négatives, le Phoenix nage dans un monde plus positif depuis une semaine grâce aux trois dernières victoires. Et voilà que l'organisation sherbrookoise annonce le retour possible du gardien numéro 1, Evan Fitzpatrick.

Le portier du Phoenix a recommencé à patiner cette semaine, tout comme son homologue Justin Blanchette, également atteint d'une commotion cérébrale.

L'entraîneur Stéphane Julien aimerait pouvoir compter sur Fitzpatrick vendredi ou samedi. Les Huskies de Rouyn-Noranda seront à Sherbrooke vendredi et le Phoenix visitera les Olympiques à Gatineau samedi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer