Sursaut d'énergie à Chicoutimi

Stéphane Julien souhaitait que son gardien Brendan Cregan... (Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Stéphane Julien souhaitait que son gardien Brendan Cregan surprenne l'adversaire. C'est ce qui est arrivé.

Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Chicoutimi) Que se passe-t-il avec les Saguenéens? Pour un troisième match de suite au centre Georges-Vézina, ils ont offert une performance bien tiède à leurs partisans pour s'incliner une troisième fois, 5-3, devant le Phoenix de Sherbrooke.

Les éléments étaient pourtant en place pour que les Chicoutimiens mettent en banque les deux points. Les visiteurs, qui avaient été blanchis la veille à Baie-Comeau, sont débarqués au Saguenay avec sept blessés, dont les deux gardiens. Malgré les circonstances avantageuses, les locaux ont encore débuté bien timidement, ce qui devient une bien mauvaise habitude. Ce qui devait arriver arriva... Bien posté lors d'un avantage numérique, Hugo Roy a glissé la rondelle entre les jambières de Julio Billia pour son 18e but de la saison. Pour le reste de l'engagement, les chances ont été rares de part et d'autre, les Sags éprouvant beaucoup de difficulté à s'établir en territoire adverse.

Les régionaux ont beaucoup mieux fait par la suite. Le faible tir de Frédéric Allard a glissé tout doucement derrière le gardien Brendan Cregan et la ligne rouge, mais Yaroslav Alexeyev a marqué deux fois avant la fin de la deuxième. Sur le second, il a fait une superbe manoeuvre individuelle avant de déculotter Julio Billia. En troisième, sur un autre avantage numérique, Julien Pelletier a donné une priorité de trois buts aux visiteurs, mais les Sags n'avaient pas dit leur dernier mot.

Ils ont redoublé d'ardeur et les résultats ont suivi. Jake Smith a profité d'une erreur de concentration pour envoyer la rondelle dans la lucarne et moins de trois minutes plus tard, Jérémy Groleau a inscrit son premier de la saison d'un bon tir pour vraiment remettre les siens dans la rencontre. Le Phoenix a tenu le coup dans les dix dernières minutes et Nicolas Roy, celui du Phoenix, a confirmé la victoire dans un filet désert sur un dégagement.

Dans les trois rencontres, trois défaites, face aux Mooseheads, au Drakkar et au Phoenix, une constante ressort alors que les Sags ont permis le premier but dans tous les cas, après des débuts de rencontre difficiles.

« Présentement, on a de la difficulté à être dans le moment présent, avouait Jean-François Jolin dans son point de presse. Ce dernier remplaçait l'entraîneur-chef Yanick Jean, qui se trouve à Gatineau pour le Challenge midget AAA.

« Depuis quelque temps, on regarde peut-être un peu trop contre qui on joue, où on est au classement. Ça fait qu'on a plus de difficulté à amorcer nos matchs avec l'intensité qu'on a démontrée lors des deux dernières périodes et surtout lors de la troisième », de confier Jolin, rappelant qu'il n'y avait pas de match facile avec la parité cette saison dans la LHJMQ.

« On se bat nous-mêmes parce que la préparation ou l'état d'esprit n'est pas le bon. Ce n'est pas une question de chance ou de malchance, on est vraiment responsables de ça. On se doit d'y remédier au plus vite », de confier Jean-François Jolin, estimant que le sentiment d'urgence fait défaut depuis quelques rencontres.

« On a monté au classement et on a oublié ce qui nous a amenés là. C'est aussi simple que ça, a-t-il convenu. On sait ce qu'on doit faire, mais ça nous prend du temps. On dirait qu'on panique. On se cogne le nez dans le mur et on dirait que ça nous prend du temps avant qu'on se relève. Il faut le faire tout de suite. »

Cregan rassure Julien

La veille, Stéphane Julien souhaitait voir trois choses lors de la partie contre les Saguenéens : de la discipline, des joueurs responsables défensivement et une prestation surprise de la part du nouveau gardien Brendan Cregan. L'entraîneur du Phoenix a été servi.

Les Oiseaux n'ont pas été punis une seule fois. Ils ont été presque parfaits dans leur zone pendant de longues minutes et le portier recrue a obtenu la victoire à son tout premier match dans la LHJMQ.

Avec Evan Fitzpatrick et Justin Blanchette sur la touche à cause d'une commotion, en plus des blessures à Nicolas Poulin, Kevin Gilbert, Jack Kilgour et Olivier Schingh-Gomez, Stéphane Julien souhaitait que Brendan Cregan surprenne l'adversaire. C'est ce qui est arrivé.

« Il est calme et il occupe beaucoup de place devant son filet. Il ne voulait pas prendre la chance de jouer la rondelle autour de son but à cause des lignes qui sont différentes de celles retrouvées dans sa ligue des Maritimes. Je suis content de lui et de mes joueurs, qui n'ont pas offert beaucoup de chances de marquer aux Saguenéens. »

Cregan a bloqué 29 des 32 lancers dirigés vers lui. Il ne pourra toutefois pas être du rendez-vous vendredi à Sherbrooke contre le Drakkar de Baie-Comeau.

« Il doit retourner dans les Maritimes afin de disputer les parties de son équipe. Reste à savoir maintenant qui notre organisation appellera pour combler la perte de nos deux gardiens », confie Julien. Avec Jérôme Gaudreau

Partager

À lire aussi

  • Sags: une bien mauvaise habitude

    Saguenéens

    Sags: une bien mauvaise habitude

    Que se passe-t-il avec les Saguenéens? Pour un troisième match de suite au centre Georges-Vézina, ils ont offert une performance bien tiède à leurs... »

  • Défaite et blessures à Baie-Comeau

    Phoenix

    Défaite et blessures à Baie-Comeau

    Non seulement le Phoenix s'est incliné par la marque de 5 à 0 à Baie-Comeau, mais en plus, l'organisation sherbrookoise a vu certains troupiers... »

  • Un match pour sortir des bas fonds

    Phoenix

    Un match pour sortir des bas fonds

    Malgré sa victoire de mercredi à Chicoutimi, le Phoenix se trouve encore en queue de classement, à l'avant-dernière position, ce qui l'exclurait des... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer