Une autre défaite gênante à l'étranger

Le Phoenix semble incapable de gagner sur la route et l'a encore prouvé... (Archives La Tribune, Marie-Lou Béland)

Agrandir

Archives La Tribune, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le Phoenix semble incapable de gagner sur la route et l'a encore prouvé vendredi soir à Rimouski dans un revers de 7 à 2. Il s'agit d'une huitième défaite de suite à l'étranger.

Une fois de plus nommé gardien partant étant donné la commotion cérébrale à Evan Fitzpatrick, Justin Blanchette a été retiré du match après avoir accordé six buts sur 25 tirs. William Giroux est arrivé en renfort en concédant un but sur huit lancers.

«La performance de mes gardiens a été correcte aujourd'hui, indique l'entraîneur Stéphane Julien. Cette fois, les erreurs personnelles ont causé notre défaite. On a connu un bon début de match, mais trois erreurs ont coûté trois buts en première période.»

Boland et Grisé se lèvent

Tyler Boland a amorcé sa soirée de rêve avec un but en échappée. Alexandre Grisé a aussi participé à la victoire des siens en marquant deux fois en première période: 3-0 après 20 minutes de jeu.

Hugo Roy a été le premier à déjouer l'ancien gardien du Phoenix Alexandre Lagacé, qui a réalisé 30 arrêts au total.

Tyler Boland a répliqué et le Phoenix a tenté un retour avec un but de Jaroslav Alexeyev. Mais la poussée offensive des Sherbrookois s'est arrêtée là.

«On a tenté de revenir dans le match deux fois, mais on a encore commis des erreurs individuelles par la suite. Les détails ont fait la différence», admet Julien.

Simon Bourque a donné une avance de trois buts à l'Océanic, Boland a complété son tour du chapeau et Denis Mikhnin a rapidement souhaité la bienvenue à Giroux, qui effectuait ses débuts dans le circuit Courteau en milieu de troisième période.

«Boland est hyper dangereux à l'attaque et Grisé a également été très bon, a noté le pilote des Oiseaux. L'Océanic misait sur des trios mieux balancés que les nôtres. Avec toutes les blessures, certains joueurs ne se retrouvent pas dans la bonne chaise dans notre équipe.»

«Ça fait du bien de mettre un terme à une séquence de trois défaites, a confié pour sa part Boland au média local qui assurait la webdiffusion du match. J'ai peut-être marqué trois buts, mais tout le monde a fait un bon travail ce soir. Les recrues Justin Paré et Nick Goss ont aussi été excellents. On a besoin d'eux pour gagner des parties. C'est peut-être un nouveau départ pour nous.»

Après avoir connu sa part de difficultés en début de saison, le portier Alexandre Lagacé a été efficace devant ses amateurs.

«Il a donné de la confiance à notre club, a indiqué Boland lors de la conférence d'après-match. Il a été dur avec lui-même en début de saison. Ce soir il a donné raison à notre entraîneur de le désigner comme partant.»

Et de huit

Le Phoenix n'a pas goûté à la victoire sur une patinoire adverse depuis le 16 octobre alors qu'il se trouvait à Baie-Comeau.

Lors des quatre dernières parties à l'étranger, les Oiseaux ont permis à leur opposant de marquer 29 fois.

«Ça devient psychologique, mais c'est bien évident que les blessures nous nuisent énormément. Notre prochaine rencontre a lieu une fois de plus sur la route dimanche à Victoriaville. Je souhaite que Chase Harwell et Nicolas Roy puissent revenir au jeu afin de pouvoir compter sur plus de profondeur et mettre fin à cette léthargie. C'est ce qui nous manque actuellement, parce que mes meilleurs joueurs sont utilisés plus souvent qu'à leur tour présentement», a déclaré Stéphane Julien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer