«Aucune raison de paniquer», dit Thibault

Le gardien Justin Blanchette aura l'occasion de faire... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

Le gardien Justin Blanchette aura l'occasion de faire oublier sa performance de mercredi dès ce soir contre l'Océanic de Rimouski.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Après avoir vu son équipe perdre par la marque de 8 à 3 malgré les maigres 27 tirs accordés mercredi à l'Armada, le directeur général et ancien gardien de but professionnel Jocelyn Thibault a tenu à rassurer son portier recrue Justin Blanchette.

« Cette partie est déjà oubliée. J'ai déjà connu des soirées moins fructueuses et j'ai dû faire preuve de caractère. On passe tous par là. Les gardiens doivent se faire une carapace et savent que le tir le plus important, c'est le prochain. Justin a l'habitude de revenir fort après une soirée plus difficile. Voilà pourquoi il sera probablement devant le filet vendredi à Rimouski. »

Visiblement ébranlé après avoir concédé huit buts à Boisbriand, Justin Blanchette a mal paru sur quelques tirs de l'adversaire en plus d'avoir été malchanceux, mais Jocelyn Thibault se dit convaincu de voir son cerbère rebondir prochainement.

« Mercredi, ce n'était qu'un seul match dans une saison de 68 parties, rappelle le DG. Ce qui est le plus difficile chez les gardiens de première année, c'est la constance. On n'a qu'à se rappeler de la première saison d'Evan Fitzpatrick. Je ne suis d'ailleurs pas prêt à jeter le blâme sur Justin en ce qui concerne la défaite de mercredi. D'ailleurs il a été très bon dernièrement en gagnant ses deux départs précédents. Il a déjà quatre victoires à son actif et il a rendu de fiers services à l'équipe jusqu'à présent. »

Une petite discussion

Jocelyn Thibault a bien évidemment l'intention de parler à son jeune gardien d'ici vendredi soir.

« On avait congé aujourd'hui (jeudi) et j'ai l'habitude de laisser l'espace aux entraîneurs. Jean-François Labbé fait un bon travail avec les gardiens et lorsqu'il se trouve avec les Gulls de San Diego de la Ligue américaine, j'en profite parfois pour pratiquer un peu avec Evan et Justin comme mardi dernier lorsque j'ai pris du temps avec Justin sur la glace et lors d'une séance vidéo. »

Une réaction rassurante

La réaction d'après-match de Blanchette va même jusqu'à rassurer Thibault.

« Le contraire aurait été inquiétant, estime Thibault. Il n'y a rien de pire que l'indifférence. »

Et surtout, pas question de transiger pour solidifier l'équipe au poste de gardien de but en réaction à la commotion cérébrale d'Evan Fitzpatrick subie le 22 novembre à Val-d'Or après avoir reçu un lancer sur le casque lors de la période d'échauffement.

D'ailleurs, dès qu'il ne ressentira plus de symptômes, le portier devra attendre une semaine avant de revenir au jeu. C'est donc dire qu'il pourrait renouer avec l'action dès la semaine prochaine ou encore après les Fêtes seulement.

« Evan n'est pas mort, il reviendra bientôt au jeu et Justin nous a donné du bon hockey. La seule raison pour laquelle Stéphane Julien et ses adjoints ont refusé d'envoyer William Giroux, c'est qu'il est notre quatrième gardien et l'environnement n'était pas idéal mercredi. Je venais d'aller le chercher à l'école après ses examens. On voulait lui laisser la chance d'être prêt lorsqu'on l'enverra dans la mêlée. Il connait une bonne saison à Champlain, mais on aurait normalement rappelé notre troisième gardien Stephano Cantali, qui se prépare toutefois à participer aux Mondiaux junior A. »

Et chose sûre, le Phoenix estime encore que la meilleure décision était de garder le choix de deuxième tour en 2016 au sein de l'organisation.

« Le renvoyer dans le midget AAA n'était pas la meilleure option pour lui, croit Thibault. Un gardien, c'est différent d'un attaquant ou d'un défenseur. Si l'on prend l'exemple d'Olivier Crète-Belzile qui est retourné dans le midget après le camp, il peut disputer toutes les parties dans son cas et jouer de nombreuses minutes. Il connait d'ailleurs du succès en acquérant de l'expérience. Chez les gardiens, il y a une règle qui oblige l'entraîneur à respecter le ratio de 55 % et 45 % d'utilisation. »

Le match de vendredi à Rimouski aura lieu à 19 h 30 et le Phoenix disputera ensuite sa prochaine partie dimanche après-midi à Victoriaville face aux Tigres.

Partager

À lire aussi

  • Blanchette montré du doigt

    Phoenix

    Blanchette montré du doigt

    Pour la première fois cette saison, l'entraîneur du Phoenix a clairement accusé son gardien de but afin d'expliquer une défaite. Âgé de 16 ans,... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer