Blanchette montré du doigt

Justin Blanchette aurait voulu revoir quelques lancers mercredi... (Collaboration spéciale, Vincent Éthier)

Agrandir

Justin Blanchette aurait voulu revoir quelques lancers mercredi soir à Boisbriand.

Collaboration spéciale, Vincent Éthier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Boisbriand) Pour la première fois cette saison, l'entraîneur du Phoenix a clairement accusé son gardien de but afin d'expliquer une défaite. Âgé de 16 ans, Justin Blanchette a accordé huit buts sur 27 tirs dans une défaite de 8 à 3 des Sherbrookois contre l'Armada, mercredi soir à Boisbriand.

« On a joué un excellent match, estime le pilote Stéphane Julien. Probablement l'un de nos meilleurs cette saison. Nos 40 premières minutes ont été excellentes. Au total, je crois que nous avons accordé huit chances de marquer sur les 27 tirs. »

« Ce n'était pas une bonne soirée pour moi, a expliqué Blanchette très émotif. Il n'y a rien à ajouter. Rien n'allait ce soir. »

Envoyée devant la cage des Oiseaux étant donné l'absence du numéro 1 Evan Fitzpatrick (commotion cérébrale, voir autre texte), la recrue a connu sa pire sortie de sa courte carrière dans la LHJMQ.

« Notre gardien aimerait revoir sept des huit buts, estime Stéphane Julien. Avec une prestation correcte de sa part, on aurait dû gagner ce match facilement. »

Même si les joueurs du Phoenix ont fait preuve de compassion envers leur gardien, ils admettaient avoir connu un bon match dans la défaite.

« On a accordé 27 tirs, on a tiré 33 fois et on a perdu 8 à 3; la partie peut se résumer de cette façon, a souligné Hugo Roy. Normalement on accorde plus de 40 tirs. On a ajusté notre jeu pour contenir l'offensive de l'Armada et le résultat ne reflète pas du tout l'image de la partie. »

Est-ce que Stéphane Julien a eu l'intention à un certain moment d'envoyer William Giroux devant le filet?

« Je ne connais pas notre autre gardien, je ne l'ai jamais vu jouer, a confié le pilote des Oiseaux. On l'a signé la semaine dernière. Je ne souhaitais pas le mettre dans une situation difficile puisqu'il est un remplaçant. »

Bouchard rassure Blanchette

À la suite de la mauvaise sortie de Justin Blanchette, l'entraîneur adverse a tenu à rassurer le portier de 16 ans :

« Ce gardien a beaucoup de talents, estime Bouchard. Il sera l'un des meilleurs pour jouer la rondelle autour de son filet. Il a commis quelques erreurs que les jeunes gardiens effectuent normalement et c'est l'expérience qui entre. Je suis certain qu'il sera capable de remporter des matchs à lui seul un jour pour son organisation. »

« Il croit en lui et il semble être un bon compétiteur, a renchéri l'instructeur de l'Armada. Il est bien entouré avec Jocelyn Thibault et le reste du personnel. Il s'en remettra même si ce n'est jamais plaisant pour un jeune gardien de sortir de l'aréna après ce genre de partie. »

Un match en deux temps

Après seulement 90 secondes de jeu, les hommes de Joël Bouchard menaient déjà 1 à 0 grâce au but de Thomas Éthier alors que Blanchette était étendu de tout son long sur la glace.

Hugo Roy a nivelé la marque bien malgré lui en faisant dévier un tir d'Alexander Krief à la suite d'une chute.

Blanchette n'a pas pu compter sur le facteur chance lors du deuxième filet de l'Armada. Charlie Roy a décoché un tir de la ligne rouge, le portier a quitté sa cage pour intercepter la rondelle, mais cette dernière a subitement changé de trajectoire pour terminer sa route dans les cordages.

Au second vingt, Hugo Roy a marqué son deuxième du match et Jaroslav Alexeyev a sauté sur un retour afin de mener la marque à 3-2.

« Ces deux buts ont ébranlé notre équipe et c'est à ce moment que notre club a repris le contrôle du jeu malgré tout », estime l'entraîneur de Blainville-Boisbriand.

L'Armada a effectivement connu tout un réveil en marquant six buts sans réplique : Brock Perry, Thomas Ethier, Morgan Adams-Moisan, Guillaume Beaudoin, Shaun Miller et Alexandre Alain.

Certains buts ont été comptés alors que Blanchette semblait avoir la vue voilée, d'autres à cause de la mauvaise couverture défensive du Phoenix et quelques-uns étant donné la grande générosité de Blanchette, dont le huitième alors que le gardien du Phoenix a vu sa passe être interceptée par Alain.

« On a perdu notre concentration après les deux buts en 30 secondes à la fin du deuxième vingt et pourtant, on se le répète qu'il ne faut jamais abandonner », a lancé Hugo Roy.

Dans l'autre vestiaire, les joueurs de l'Armada n'ont pas hésité à prendre le crédit pour cette victoire.

« On travaillait bien et on tenait à revenir fort après notre défaite contre la pire équipe de la LHJMQ, le Drakkar de Baie-Comeau. On a été opportunistes, on se voyait bien sur la glace et on a gagné avec un écart important », a souligné Anthony Poulin.

Absence prolongée pour Fitzpatrick

Après ce type de match disputé par le Phoenix, la prochaine nouvelle ne réjouira certainement pas l'organisation sherbrookois : l'absence de son gardien vétéran Evan Fitzpatrick pourrait se prolonger.

Fitzpatrick a subi une commotion cérébrale le 22 novembre à Val-d'Or en recevant un lancer sur le casque lors de la période d'échauffement. Malgré tout, il a amorcé les deux rencontres suivantes pour finalement demander à son entraîneur de le retirer du match samedi après deux périodes face aux Saguenéens de Chicoutimi.

La raison? « Il ne se sentait pas bien », avait alors affirmé son entraîneur Stéphane Julien.

« Le docteur a rencontré Fitzpatrick aujourd'hui et dès qu'il ne ressentira plus de symptômes, on attendra une semaine avant de l'envoyer sur la glace, a informé le pilote du Phoenix. Si demain il va bien, il reviendra au jeu dans sept jours environ, mais s'il ne va pas bien la semaine prochaine, selon moi on ne le reverra pas avant Noël à cause de la procédure. »

Chose sûre, Stéphane Julien espère que le gardien auxiliaire se ressaisira rapidement.

« Justin Blanchette a tout de même été constant depuis le début de la saison et il n'a que 16 ans. Accorder de mauvais buts, ça arrive à tous les gardiens », a-t-il avancé après la défaite de 8-3 contre l'Armada.

« Justin doit bâtir sur les choses qu'il a bien faites depuis le début de la saison, a ajouté de son côté l'attaquant Hugo Roy. Il a gagné ses deux derniers départs après tout. Il est jeune, la première saison peut parfois être difficile, mais on a confiance en lui. »

Partager

À lire aussi

  • «Aucune raison de paniquer», dit Thibault

    Phoenix

    «Aucune raison de paniquer», dit Thibault

    Après avoir vu son équipe perdre par la marque de 8 à 3 malgré les maigres 27 tirs accordés mercredi à l'Armada, le directeur général et ancien... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer