Evan Fitzpatrick ébranlé

Ébranlé par ses dernières sorties moins convaincantes, Evan... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Ébranlé par ses dernières sorties moins convaincantes, Evan Fitzpatrick compte bien rebondir rapidement.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Il est peut-être considéré comme l'un des meilleurs gardiens de but du circuit, mais ses statistiques ne le prouvent pas jusqu'à présent. Ébranlé par ses dernières sorties moins convaincantes, Evan Fitzpatrick compte bien rebondir rapidement.

« Avec le genre de prestations que nous livrons, notre équipe ne peut pas se permettre d'avoir un Fitzpatrick qui n'est pas à cent pour cent devant le filet, soutient son entraîneur Stéphane Julien. On n'est pas Saint-John ou Shawinigan, sans rien enlever à mes gars. Dans notre ligue, quand une équipe a du succès, c'est parce que le gardien fait le travail. »

Fitzpatrick affiche la 22e meilleure moyenne chez les gardiens ayant disputé plus de cinq parties cette saison : 3,67 buts accordés par rencontre. Son taux d'efficacité :. 893. Son dossier ? Six victoires, douze défaites. Tout indique que ses entraîneurs s'attendent à mieux de sa part.

« Il devrait être l'un des bons gardiens du circuit. Même si l'on accorde plus de chances de marquer, un bon gardien doit trouver le moyen de conserver de bonnes statistiques. Comme Carey Price avec le Canadien de Montréal. Dans une saison, il y a des hauts et des bas. Présentement ce n'est pas scandaleux. On ne doit pas lui mettre de pression et il retrouvera ses moyens bientôt », renchérit le pilote sherbrookois.

« Je veux encore le filet le plus souvent possible et je ne suis pas fatigué du tout, répond le portier lorsque questionné sur ses dernières semaines très occupées, entre autres à cause des voyages à l'étranger et de la Super Série CIBC contre les Russes. Les deux prochaines parties à domicile me feront du bien. Comme chaque année, c'est toujours plus facile d'évoluer à la maison, mais cette saison on connaît encore plus de succès devant nos partisans. Sur la route, plein de détails viennent nuire à notre jeu, comme le fait de ne pas pouvoir pratiquer la veille d'un match à cause du transport. »

« On se laisse peut-être un peu trop aller devant lui dernièrement, croit le défenseur Julien Bahl. Oui, on doit marquer des buts, mais pas au détriment de notre jeu défensif. La poussée de cinq victoires à la maison a donné confiance aux gars, peut-être même trop. On s'est sentis à l'aise soudainement et on est devenus moins fiables défensivement. »

« Fitzpatrick a bien terminé la partie à Rouyn. Ce n'est pas un manque de volonté le problème actuellement avec lui. C'est plutôt la pression qu'il s'applique pour faire gagner l'équipe. Au début de la saison, il volait des victoires et maintenant, il sent qu'il n'arrête plus les rondelles comme avant et il veut en faire trop. Un peu comme un joueur qui ne marque plus et qui serre son bâton plus fort. Il est en bonne forme, il n'est pas fatigué et mentalement, il doit se remettre dedans en gardant les choses simples et en se positionnant bien. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer