Les gardiens malmenés à Val-d'Or

Le gardien du Phoenix Evan Fitzpatrick a dû... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le gardien du Phoenix Evan Fitzpatrick a dû céder sa place après avoir accordé 5 buts sur 18 lancers.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Que se passe-t-il avec les gardiens du Phoenix? Une fois de plus, ils ont été malmenés à Val-d'Or mardi face aux Foreurs. Au total, le duo a accordé 10 buts sur 31 lancers. Une situation qui déplaît bien sûr à l'entraîneur Stéphane Julien.

Le club sherbrookois s'est incliné par la marque de 10 à 5 à son premier match d'une série de deux en Abitibi. Et les gardiens ont quelque peu été tenus responsables pour cette défaite.

«On a connu un super départ en ayant plusieurs chances de marquer dès les premières minutes et par la suite, on a commis une erreur dans notre zone et tout a tourné au vinaigre», indique le pilote des Oiseaux.

Quatre buts ont été marqués par les locaux entre la cinquième et la quinzième minute de jeu: Adam Cheezo, Olivier Galipeau, Alexis Pépin et Ivan Kozlov.

Rappelé par le Phoenix, Édouard Michaud a inscrit les siens au pointage, mais Adam Marsh a redonné une avance de quatre buts aux Foreurs à son retour au jeu, et ce, neuf secondes avant la fin du premier tiers. Ce qui a coûté la place d'Evan Fitzpatrick devant le filet. Justin Blanchette est arrivé en renfort pour les deux périodes suivantes.

Yaroslav Alexeyev et Carl Neill ont tenté de ramener leur équipe dans la partie au deuxième vingt, mais Julien Gauthier, François Beauchemin et Jason Bell ont permis à la troupe de Mario Durocher de reprendre le contrôle avec une marque de 8 à 3.

À la suite du but d'Anderson Macdonald en deuxième période, Thomas Grégoire a fait scintiller la lumière rouge derrière Dereck Baribeau. Simon Lafrance et Alexis Pépin ont toutefois complété la marque.

Une confiance à rebâtir

Fitzpatrick a bloqué 13 des 18 lancers dirigés vers lui. Blanchette a cédé à 5 reprises sur 13 lancers.

«Le vouloir de Fitzpatrick est là, mais sa confiance est moins solide, explique l'instructeur du Phoenix. Nos gardiens cherchent leurs repères. Avec une jeune équipe devant lui, Fitzpatrick doit être plus efficace, mais il a été faible sur certains lancers qu'il arrête normalement. Ma défensive a commis quelques erreurs qui auraient pu être évitées, mais mes gardiens n'étaient pas là pour les réparer.»

Pendant ce temps, Baribeau demeurait bien plus utile à son équipe: cinq buts accordés sur pas moins de 41 tirs.

«On est revenus dans le match en deuxième période, mais un appel douteux de l'officiel a fait virer le vent de bord et on s'est fait marquer, note l'entraîneur sherbrookois. Nos gardiens ont connu une soirée très difficile. L'attaque des Foreurs s'est montrée opportuniste contrairement à la nôtre. Elle n'a eu que 13 lancers lors des deux dernières périodes après tout...»

Les unités spéciales de Val-d'Or ont été parfaites en avantage numérique: trois en trois. L'attaque à cinq du Phoenix a provoqué deux buts en six occasions.

«Après chaque période, je me suis présenté dans le vestiaire en rappelant aux gars qu'ils travaillaient bien. J'ai aimé l'effort déployé et j'espère voir la même chose demain (mercredi) à Rouyn-Noranda. Julien Gauthier a été très dominant et on affrontait une force de frappe impressionnante», rappelle Stéphane Julien.

L'infirmerie déborde

En plus des nombreux absents, le Phoenix a encore vu des troupiers tomber au combat: Alexander Krief, Julien Bahl et Jack Kilgour demeurent des cas incertains pour la partie de mercredi.

«On se montrera assez passifs et il faudra profiter de nos chances tout en limitant celles de l'adversaire», insiste Julien.

Les Voltigeurs jouent de malchance à Baie-Comeau

Jordan Martel a bénéficié d'un bond favorable avec moins de cinq minutes à faire au cadran et a déjoué la vigilance d'Olivier Rodrigue afin de procurer un gain de 4-2 au Drakkar de Baie-Comeau sur les Voltigeurs de Drummondville.

Les hommes de Dominique Ducharme ont pourtant dominé une bonne partie de la rencontre, lançant 31 fois sur le filet adverse. Ils ont pris les devants 1-0, puis 2-1 avant de voir les locaux remonter la pente chaque fois. Samuel Gaummond et Benjamin Gagné ont touché la cible dans une cause perdante.

Les Voltigeurs, qui ont perdu leurs deux derniers duels, rentreront maintenant au bercail pour une série de quatre matchs. Ils recevront notamment les Foreurs de Val-d'Or ce vendredi. Avec Yanick Poisson

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer