Bombardement en règle au premier match dans les Maritimes

Evan Fitzpatrick a connu une soirée occupée jeudi... (Jason Malloy, The Guardian)

Agrandir

Evan Fitzpatrick a connu une soirée occupée jeudi à Charlottetown. Le gardien du Phoenix a bloqué 49 tirs dans une défaite des siens par la marque de 5 à 3.

Jason Malloy, The Guardian

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Charlottetown) Après avoir gagné ses quatre dernières rencontres, le Phoenix a frappé un mur à son premier match d'une série de trois dans les Maritimes.

Bombardé durant tout le match, le gardien Evan Fitzpatrick aura tout de même permis à son équipe d'obtenir une chance de vaincre les Islanders de Charlottetown, qui l'ont toutefois emporté jeudi par la marque de 5 à 3.

« Fitzpatrick a été à la hauteur et on s'en attendait, a confié l'entraîneur-chef des Islanders, Jim Hulton. Il est l'un des meilleurs gardiens de la LHJMQ. Il s'est particulièrement démarqué en première période. Les bons gardiens donnent une chance à leur club de rester dans le match et c'est ce qu'il a fait. »

« On a bien commencé la partie lors des cinq premières minutes, mais une erreur commise lors de l'avantage numérique a fait changer le rythme de la rencontre », a expliqué l'entraîneur Stéphane Julien en parlant du mauvais relais à la ligne bleue de Thomas Grégoire qui a mené à une échappée et qui l'a forcé à écoper d'une pénalité.

Une attaque impressionnante

Le Phoenix a rapidement compris pourquoi les Islanders forment la plus redoutable offensive du circuit. À la 13e minute de jeu, les locaux ont déjoué pour une première fois Evan Fitzpatrick sur le 10e tir dirigé vers le gardien sherbrookois lorsque la rondelle a rebondi directement sur le bâton de Matthew Grouchy, qui se trouvait dans l'enclave.

Après seulement 20 minutes de jeu, la formation de Charlottetown avait déjà dicté le tempo en lançant à 19 reprises contre seulement quatre tirs pour le Phoenix. La soirée de travail de Fitzpatrick ne faisait que commencer...

« On avait l'air d'une équipe qui avait les jambes très lourdes. Les punitions niaiseuses ont été fatales. Chaque fois que l'on marquait, on effectuait ensuite une erreur coûteuse. La concentration n'était pas là. On a accordé plusieurs tirs en désavantage numérique, mais le nombre de lancers ne m'inquiétait pas. Ils n'ont pas tous été dangereux », a constaté Julien.

« Ça parait que les Islanders représentent la plus grande menace offensive du circuit, mais de notre côté, on a joué sur les talons et ce n'est pas acceptable même si on a fait beaucoup de route », a soutenu le capitaine Carl Neill.

Malgré la réplique de Neill en avantage numérique, les Islanders ont continué de canonner le cerbère sherbrookois en dirigeant pas moins de 25 tirs vers Fitzpatrick au deuxième tiers et deux d'entre eux l'ont battu.

Will Thompson a d'abord vu la rondelle se frayer un chemin jusqu'au filet adverse et le meilleur pointeur du circuit, Filip Chlapik, en a rajouté en avantage numérique en acceptant la savante passe de Guillaume Brisebois pour ainsi effectuer un foudroyant tir sur réception.

En retraitant au vestiaire, une certaine odeur de caoutchouc émanait de Fitzpatrick, qui avait alors déjà reçu 44 de 54 tirs.

« J'ai été très occupé, mais c'est mon travail d'arrêter les rondelles et demain, ce sera une nouvelle partie. Je n'ai pas reçu beaucoup d'appui de la part de mes coéquipiers, mais ils ne m'ont pas lâché en troisième et ils sont revenus en force. Il ne me reste maintenant qu'à bien dormir afin d'être en forme pour demain », a affirmé Fitzpatrick, qui a passé la nuit sous le toit familial.

« Une chance que Fitzpatrick était là parce qu'il a limité les dégâts, a ajouté Carl Neill. On le savait par contre qu'au volume, on allait se faire avoir. Après deux périodes, la victoire était encore à notre portée grâce à notre gardien. »

Trop peu trop tard

Dès la reprise du jeu au troisième vingt, Julien Pelletier a déjoué Matthew Welsh avec un tir du poignet alors que Filip Chlapik se trouvait au banc de pénalité : 3-2 Islanders.

Seul mauvais but accordé par Fitzpatrick : le quatrième, marqué par Chris Chaddock, alors que l'homme le plus occupé de la soirée trichait vers sa gauche avant de voir la rondelle frôler son bâton à sa droite.

Keith Gatson a par la suite marqué le cinquième but des locaux sur le 54e lancer de son club, et ce, peu après avoir frappé le poteau.

L'indiscipline des Islanders a finalement donné un peu de répit à Fitzpatrick et le Phoenix en a profité pour réduire l'écart à deux buts à la suite d'un lancer dévié par Hugo Roy. Mais c'était trop peu trop tard.

« Les Islanders ont travaillé plus fort que nous et demain (vendredi) à Halifax, on fera en sorte de ne pas répéter la même erreur », a résumé Thomas Grégoire.

En vitesse

Malgré les cinq buts accordés sur 54 tirs, Evan Fitzpatrick a obtenu la première étoile de la rencontre. Les Oiseaux ont testé le gardien Matthew Welsh à 31 reprises.

////

Le défenseur Vincent Lampron a été victime d'une dangereuse mise en échec par derrière au troisième vingt. La recrue s'en est heureusement sortie indemne. Pascal Aquin a été chassé sur la séquence.

////

Thomas Grégoire a terminé la partie avec trois mentions d'aide. Julien Pelletier a obtenu deux points tout comme Hugo Roy.

////

Le Phoenix rendra visite aux Mooseheads d'Halifax vendredi soir. Les hommes d'André Tourigny se trouvent au 13e rang avec un dossier de neuf victoires et dix revers. À surveiller : les recrues Benoît-Olivier Groulx, Jared McIsaac et le sensationnel Nico Hischier.

////

Les Sherbrookois termineront leur périple de trois matchs en trois soirs dans les Maritimes à Saint-Jean samedi. Les Sea Dogs dominent le classement de leur division grâce à une fiche de 11-6-2-0. Le retour du défenseur des Sénateurs d'Ottawa Thomas Chabot aide d'ailleurs grandement la cause des Sea Dogs.

Partager

À lire aussi

  • En confiance dans les Maritimes

    Phoenix

    En confiance dans les Maritimes

    Grâce au succès obtenu à domicile à la suite des quatre victoires consécutives à la maison, c'est en confiance que le Phoenix amorce son premier... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer