Le gardien de l'heure est en ville

Julien Pelletier a déjà deux tours du chapeau... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Julien Pelletier a déjà deux tours du chapeau à son actif cette saison. Saura-t-il souhaiter la bienvenue vendredi soir à l'un des meilleurs gardiens de la LHJMQ, Samuel Montembeault?

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Qui dit Armada dit Samuel Montembeault. Le gardien de but de l'heure dans la LHJMQ est à Sherbrooke vendredi soir afin d'affronter le Phoenix et son attaquant Julien Pelletier, auteur de deux tours du chapeau lors des trois derniers matchs.

Le cochambreur de Pelletier, Anderson Macdonald, sera même de l'alignement afin de bien accueillir l'ancien gardien d'Équipe Canada junior. Après avoir maintenu un rythme d'un but par match, MacDonald aura lui aussi la lourde mission de battre Montembeault.

Les deux anciens partenaires de trio n'évolueront toutefois pas ensemble sur la glace du Palais des sports puisque Pelletier a connu du succès en compagnie de Yaroslav Alexeyev et Hugo Roy pendant que Macdonald combattait un virus lors des deux dernières rencontres.

Ce qui amène l'entraîneur Stéphane Julien à utiliser Macdonald sur la deuxième ligne avec le Tchèque Marek Zachar et le nouveau venu Dany Coulombe.

« Ça va bien en ce moment et notre attaque répond à l'appel, constate Julien Pelletier. Yaroslav est de plus en plus à l'aise sur la patinoire et ressent moins de pression. Il est un très bon joueur et voit tout sur la patinoire. Hugo est rapide et excelle au cercle des mises en jeu. Quand on prend possession dès la reprise du jeu, ça nous donne nécessairement plus de chances de marquer. »

Un adversaire défensif

Lors du dernier duel entre les deux formations, le portier de l'Armada s'était montré brillant en blanchissant le Phoenix à Boisbriand par la marque de 3 à 0.

Cinquième au classement général, la troupe de Joël Bouchard affiche le troisième meilleur rendement en ce qui a trait au nombre de buts alloués et la cinquième pire statistique pour ce qui est des buts marqués.

« L'offensive de l'Armada n'est pas réputée pour avoir beaucoup de punch, confirme Stéphane Julien. Elle profite des revirements pour marquer et il faudra de notre côté être discipliné avec la rondelle. On connaît leur façon de jouer. On a d'ailleurs ajusté un peu notre stratégie pour obtenir une meilleure chance de gagner vendredi. »

« L'Armada joue un style de jeu plutôt défensif et c'est efficace, admet le vétéran Julien Pelletier. Ça ne donne pas toujours des parties excitantes à regarder. Nos prochains adversaires sont par contre intenses et donnent l'effort. On possède heureusement l'avantage d'être à la maison et de pouvoir dicter le rythme, mais on ne s'attend pas à un match à haut pointage. »

Surtout en sachant que le cerbère Evan Fitzpatrick sera devant les filets du Palais des sports. Un duel de gardiens qui avait été enlevant il y a deux semaines au Centre d'excellence Sports Rousseau.

Fin de semaine de quatre points

Au lendemain de la partie contre l'Armada, le Phoenix recevra à 16 h la visite des Remparts de Québec, qui ont encaissé un seul et maigre point de plus que les Sherbrookois depuis le début de la saison.

« Les Remparts et l'Armada pourraient se retrouver très près de nous au classement, donc on parle de deux parties de quatre points qui auront lieu ce week-end à Sherbrooke. On peut les battre et il s'agit d'une belle occasion pour nous d'empocher deux victoires en deux jours », estime le pilote sherbrookois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer