Fitzpatrick et Neill en renfort au match inaugural

Evan Fitzpatrick... (Archives La Tribune, Frédéric Côté)

Agrandir

Evan Fitzpatrick

Archives La Tribune, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le Phoenix de Sherbrooke pourra compter sur le retour du gardien Evan Fitzpatrick et du défenseur et capitaine de l'équipe Carl Neill pour son match inaugural à la maison, ce vendredi.

Carl Neill... (Archives La Tribune, Maxime Picard) - image 1.0

Agrandir

Carl Neill

Archives La Tribune, Maxime Picard

Les deux joueurs du Phoenix sont de retour de leurs camps professionnels respectifs (Saint-Louis et Vancouver) et ils seront sans aucun doute un ajout de taille pour la formation de l'entraîneur-chef Stéphane Julien.

Le Phoenix a divisé les honneurs des deux parties qu'il a disputées en début de saison 2016-17, en Abitibi, le week-end dernier.

«Evan sera devant les buts ce vendredi», a immédiatement lancé Julien à La Tribune.

«Jocelyn (Thibault), a jasé avec Martin Brodeur, des Blues, et Fitz a connu un excellent camp là-bas. Il est en forme, il est concentré sur les petits détails et il est très motivé à revenir à Sherbrooke. Il veut connaître une grosse saison.»

Même s'il n'a que 18 ans, le choix de deuxième ronde des Blues de Saint-Louis au repêchage de juin dernier à Buffalo peut toujours espérer une invitation au camp de formation d'équipe Canada junior en vue du Championnat mondial junior, à la période des Fêtes.

«C'est quand même assez rare qu'un joueur, surtout un gardien de 18 ans, puisse percer l'alignement. Ce sera plus logique l'an prochain. Mais tout est possible. S'il connaît du succès tôt en saison, tout peut arriver», a indiqué Julien.

Fitzpatrick sera appuyé par le jeune Justin Blanchette, qui a connu un baptême LHJMQ fort intéressant le week-end dernier, remportant même la victoire à son premier départ.

Quant à Carl Neill, sa situation est similaire à celle de Fitzpatrick, mais pour d'autres raisons. Le défenseur de 20 ans voudra lancer sa saison en force afin de convaincre les Canucks de Vancouver, qui l'ont sélectionné au septième tour de l'encan 2015, de lui offrir un contrat, avant juillet 2017.

«Neill a été repêché un an plus tard que la normale, donc ça lui donne un peu plus de temps. Par expérience, les équipes aiment signer leurs gars après la période des Fêtes. La fenêtre d'opportunités est là.»

«Il croyait pouvoir se dénicher une place dans la Ligue américaine, mais les Canucks avaient déjà pas mal de gars sous contrat dans la LAH. Lui aussi est très motivé à revenir avec nous.»

Vendredi, le Phoenix accueillera les Huskies de Rouyn-Noranda, avant que les Cataractes de Shawinigan ne se pointent au Palais des sports, dimanche.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer