Les hautes attentes de Julien Pelletier

Âgé de 20 ans, Julien Pelletier se dit... (Spectre Média, Frédéric Côté)

Agrandir

Âgé de 20 ans, Julien Pelletier se dit prêt à connaître la meilleure saison de sa carrière junior.

Spectre Média, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) À l'aube de sa dernière saison dans la LHJMQ, Julien Pelletier ne pourrait être plus motivé. Après avoir vu les Blue Jackets de Columbus lui refuser un nouveau contrat, l'attaquant du Phoenix compte bien rebondir.

e rêve de Julien Pelletier ne s'est pas envolé en fumée pour autant. Le numéro 27 des Oiseaux vise encore une carrière de hockeyeur professionnel. Sa prochaine saison risque d'être déterminante. Et il le sait.

« L'an passé, c'était ma dernière année durant laquelle j'appartenais aux Blue Jackets, confirme le choix de quatrième ronde des Jackets en 2014. C'est déjà ma dernière dans le circuit junior et je veux simplement en profiter, avoir du plaisir et obtenir du succès. J'arrive à l'aréna avec le sourire sans me mettre de pression sur les épaules, mais avec l'intention de travailler fort. Je sais qu'une dernière saison, ça passe vite. Quand j'ai vu les trois joueurs de vingt ans nous quitter la saison dernière, j'étais triste pour eux, mais aussi parce que je réalisais que c'était moi le prochain. »

Julien Pelletier estime pouvoir en faire encore davantage afin d'attirer l'attention sur lui.

« Je n'étais pas déçu de ne pas recevoir une nouvelle offre des Blue Jackets. Ça fait partie du hockey. Ils s'attendaient à plus de ma part la saison dernière. On ne sait jamais : ce n'est peut-être pas fini! J'ai 20 ans et des opportunités pourraient s'offrir à moi si je connais une bonne saison. Je crois encore pouvoir obtenir une invitation pour un camp professionnel. Je suis encore passionné par ce que je fais et je veux poursuivre mon chemin dans le monde du hockey. »

Auteur de 27 buts et de 17 mentions d'aide en 2015-2016, l'attaquant vise de plus hauts sommets.

« Je sais que j'évoluerai avec deux bons joueurs sur mon trio. Présentement, je joue avec Jaroslav Alexeyev et Marek Zachar. La chimie est déjà bonne et on doit encore la développer. J'aimerais compter une trentaine ou une quarantaine de buts tout en aidant mes coéquipiers à être meilleurs sur la glace. »

Causer la surprise

Même si le Phoenix a déçu ses amateurs en ne connaissant pas le succès espéré l'an dernier, Julien Pelletier pense qu'il serait possible de surprendre cette saison : « On n'a pas répondu aux attentes. Cette fois, il y a peut-être moins de talent ou de gros noms dans le vestiaire, mais je crois que l'effort déployé compensera. Stéphane Julien a mis en place un système dans lequel tout le monde devra travailler fort et ça peut faire toute la différence. On est sous-estimés cette saison. On ne se trouve pas parmi les favoris. Notre but est de travailler fort et de gagner un maximum de parties afin de surprendre tout le monde. »

Afin de mettre l'épaule à la roue, Pelletier aimerait prendre encore plus de place dans le vestiaire.

« On a une plus jeune équipe. Je devrai être un leader dans ce club-là. J'ai déjà la recrue Anderson MacDonald avec moi dans ma famille de pension. Ça fait changement parce que j'étais seul l'an dernier. J'aime le rôle de grand frère que l'on m'attribue et je demeure optimiste en ce qui concerne la prochaine campagne », considère-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer