Une défaite moins gênante

Marek Zachar a quitté sa République tchèque natale... (Spectre Média, Frédéric Côté)

Agrandir

Marek Zachar a quitté sa République tchèque natale en espérant connaître du succès sur les patinoires d'Amérique du Nord.

Spectre Média, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Autre alignement, même résultat : une défaite contre l'Armada. Mais cette fois elle était moins gênante. Après avoir perdu mardi par la marque de 8 à 0 à Blainville-Boisbriand, le Phoenix s'est incliné au compte de 5 à 4 mercredi au Palais des sports.

« On a bien commencé la partie, constate l'entraîneur Stéphane Julien. Notre deuxième période a aussi été excellente. Au moins, on s'est battus jusqu'à la fin ce soir, mais deux mauvais buts accordés ont scié les jambes de nos joueurs. Dans l'ensemble, je suis content de l'effort des jeunes. »

Julien s'est dit satisfait de la tenue de ses vétérans et quelques recrues ont aussi attiré son attention :

« Marek Zachar m'a encore impressionné. Il se retrouvera souvent sur la glace cette saison. Il n'a que 18 ans, c'est un leader et on est fiers de son acquisition. Le défenseur Alexander Krief a aussi effectué de belles présences. Nicolas Poulin a bien fait tout comme Hugo Roy et Julien Pelletier. Nos vétérans ont su se démarquer davantage ce soir. »

Autre point positif, la tenue du jeune Justin Blanchette, qui souhaitait effacer rapidement de sa mémoire le cauchemar de la veille :

« J'ai livré une prestation acceptable sur laquelle je peux bâtir, avance celui qui a cédé à deux reprises sur 12 lancers. J'étais déçu à la suite de ma sortie de mardi quand j'ai accordé six buts en 30 minutes. Je ne pensais plus à cette mauvaise partie. J'espère maintenant avoir d'autres chances de me faire valoir parce que j'ai retrouvé ma confiance ce soir. »

Le premier choix du Phoenix au dernier encan, Anderson MacDonald, se disait également heureux à la suite de sa première partie préparatoire.

« J'étais un peu stressé avant la rencontre, mais après la première présence, je me sentais déjà mieux, a souligné la recrue. J'ai aimé évoluer avec Brock McCleod et Nicolas Poulin, deux bons joueurs. J'aime le niveau de jeu. Je vais continuer à travailler fort durant le camp sans croire que ma place est acquise ici. »

William Gignac, Anthony Poulin (2) et Morgan Adams-Moisan (2) ont fait bouger les cordages chez l'Armada. Les marqueurs du Phoenix : Julien Pelletier (2), Nicolas Poulin et Patrice Demuy.

La prochaine partie préparatoire du Phoenix aura lieu samedi contre les Foreurs de Val-d'Or à Mont-Laurier. Evan Fitzpatrick sera le gardien.

Le rêve loin de la maison

Son rêve? Jouer au Canada. Son but ultime : évoluer dans la LNH. Son nom : Marek Zachar.

Le Tchèque de 18 ans s'est dit heureux de se retrouver avec le Phoenix à Sherbrooke et d'avoir la chance de se faire valoir dans la LHJMQ. Un circuit qui lui permettra de progresser plus rapidement selon lui.

« Le hockey d'ici est très différent de celui pratiqué en République tchèque. Le jeu est plus rapide et les joueurs sont plus forts. Mon rêve était de jouer au Canada. Voilà pourquoi je suis si heureux d'être à Sherbrooke », affirme l'ancien membre du Liberec Bili Tygri HC.

Repêché en deuxième ronde lors du repêchage 2016 des joueurs européens de la LCH, Zachar refuse de s'appliquer une pression inutile sur les épaules à sa première saison.

« Je veux simplement aider l'équipe à gagner et terminer la saison le plus haut possible dans le classement. Je me considère davantage comme un joueur défensif, ce qui ne m'empêche pas de vouloir ma part de points. Je vais faire ce que les entraîneurs me demandent. Peu importe le rôle que j'occuperai, je serai content. »

Admissible au prochain repêchage de la LNH, le Tchèque a devant lui la saison la plus importante de sa carrière.

« Je souhaite évidemment atteindre un jour les rangs professionnels et être repêché cette année dans la LNH, mais je veux avant tout me concentrer sur mon jeu et avoir le succès de l'équipe à coeur », lance le joueur de centre.

Zachar espère finalement que sa période d'adaptation sera courte.

« C'était difficile de quitter mon pays en laissant mes amis et ma famille derrière moi pour venir jouer au Canada, mais c'est un mal nécessaire et je ne peux pas me plaindre. Mon objectif était de venir ici et maintenant, j'y suis et je tenterai de saisir cette occasion. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer