Des choix payants à moyen terme

Conseillé par Jean Gagnon et Alain Préfontaine, le... (Archives, Le Droit)

Agrandir

Conseillé par Jean Gagnon et Alain Préfontaine, le directeur général Jocelyn Thibault a effectué des choix judicieux lors de l'encan 2016 à Charlottetown.

Archives, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Chers amateurs du Phoenix, vous allez devoir vous montrer patients. Encore. Et ce, même si certains points positifs vous attendent.

Est-ce que l'effort surpassera le talent? Là est la question. La saison dernière, le talent était au rendez-vous avec Jérémy Roy, Daniel Audette et Guillaume Gauthier dans l'alignement.

Avec le départ de ces derniers, le club sherbrookois mise davantage sur l'acharnement puisque le manque d'effort a souvent servi d'explication après les défaites des Oiseaux.

Le Phoenix peut-il rêver aux grands honneurs lors de la campagne 2016-2017? Sincèrement, non. Même si la défensive sera solide. Même si Evan Fitzpatrick gagnera des matchs à lui seul.

Deux nouveaux jeunes joueurs européens feront leurs débuts à Sherbrooke. Ces derniers s'adapteront au hockey d'ici et prendront de la maturité en vue de la saison 2017-2018. Les résultats du Phoenix dépendront d'ailleurs grandement du prochain repêchage européen.

Dans deux ans, vous pourrez enfin vous réjouir. Enfin, souhaitons-le. Ce sera la meilleure année du gardien Fitzpatrick. Et peut-être même sa dernière dans la LHJMQ, voilà pourquoi il sera important de bâtir autour du portier.

Le travail est bien amorcé. Le directeur général a joué ses cartes à merveille depuis qu'il est en poste. Il a d'ailleurs sorti sa paire d'as au dernier repêchage de la LHJMQ en échangeant son quatrième choix de première ronde contre la dixième sélection de 2016, un choix de première ronde en 2017, le jeune espoir Alexander Krief et une inversion de choix de deuxième ronde, qui lui a permis de repêcher le gardien Justin Blanchette.

Tout cela en plus d'avoir choisi le joueur tant désiré : Anderson MacDonald.

On ne dit que du bien de lui. Il est gros, il possède de belles aptitudes et tout un lancer. Deviendra-t-il un jour la pierre angulaire de l'offensive sherbrookoise? Le Phoenix croit que oui.

Bref, la prochaine mouture ne sera pas la plus talentueuse, mais elle aura du caractère. C'est là-dessus que mise Jocelyn Thibault. Ce choix pourrait s'avérer payant à moyen terme. Avec un entraîneur comme Stéphane Julien qui pilotera un premier camp, l'intensité sera contagieuse. Le spectacle sera bon sur la patinoire du Palais des sports. Rien à voir avec celui des deux premières saisons de la concession.

Malgré tout, serez-vous du rendez-vous, chers partisans? Bien hâte de voir les assistances lors des matchs locaux. La baisse des tarifs aura certainement un effet à la billetterie du Palais. L'effort déployé par les joueurs aussi, tout comme le fait de retrouver de plus en plus de hockeyeurs locaux dans l'alignement.

La patience sera encore de mise et tout ce que j'espère, c'est de me tromper. Et Dieu sait que votre présence sera primordiale.

Une rumeur circule depuis plusieurs mois concernant le Phoenix. Selon certaines sources, Stéphane Robidas prendra encore plus de place non seulement sur le plan hockey, mais aussi financièrement.

D'après des informations qui me sont venues aux oreilles, le joueur des Maple Leafs ne retournera pas à Toronto et souhaiterait obtenir des parts encore plus importantes au sein de l'organisation.

Tout a cependant été démenti par les actionnaires. Mario Aubé et Jocelyn Thibault ont d'ailleurs assuré que tous les actionnaires étaient à parts égales et souhaitaient les conserver.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer