Le Phoenix n'a plus droit à l'erreur

Avec les départs de Daniel Audette et Jérémy... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Avec les départs de Daniel Audette et Jérémy Roy, Evan Fitzpatrick sera la nouvelle tête d'affiche du Phoenix de Sherbrooke, lui qui pourrait être repêché en première ronde cet été lors de l'encan de la LNH.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Avoir voulu imaginer le pire scénario possible à l'aube de la quatrième saison du Phoenix, je vous aurais raconté exactement tous les faits saillants de la dernière campagne. Ce n'est pas compliqué : l'organisation sherbrookoise a complètement raté son coup.

Enfin arrivé à la fin de son cycle après trois années difficiles, le Phoenix devait terminer dans le premier tiers du classement cette saison. Il a finalement conclu la saison 2015-2016 au 15e échelon, à deux rangs d'une exclusion des séries. Tout cela à cause d'une collection de mauvaises décisions et une portion de malchance.

Retour sur une année de misère

Ayant un contrat en poche, le directeur général Patrick Charbonneau et l'entraîneur Judes Vallée espéraient avoir tout mis en place pour voir les Oiseaux s'envoler vers les grands honneurs.

Résultat? Les deux hommes de hockey ont été congédiés. Ils avaient pourtant obtenu un vote de confiance et une extension de contrat en 2014 pour le premier et 2015 pour le second. Jocelyn Thibault et Stéphane Julien ont ainsi pris le relais et le Phoenix s'est incliné en première ronde après cinq matchs contre les Cataractes.

Tout juste avant la fin de la période de transactions, le nouveau DG Jocelyn Thibault croyait encore aux chances de faire oublier les derniers déboires de son équipe : erreur.

À sa défense, personne n'aurait imaginé que le Phoenix allait terminer la saison avec un alignement possédant autant de profondeur que celui d'une ligue de garage à cause des blessures.

Thibault a donc effectué quelques transactions afin d'améliorer modérément son club à la mi-saison. Il aurait pu préparer l'avenir en se départissant d'un Daniel Audette par exemple. Ce que nous ne savions pas, c'est qu'il commençait tout de même déjà le grand ménage, que certains appelleront «la reconstruction ».

L'expérience de Jan Dufek à Sherbrooke n'a pas été un succès : il a été réclamé par l'Armada au ballotage. Alexis Vanier a été échangé et le co-capitaine de l'Armada Nathanael Halbert est arrivé en renfort contre un premier choix en 2017. Faute majeure étant donné le résultat final. Une sélection de septième ronde s'ajoutait toutefois à la banque de choix des Sherbrookois.

Plus tard, on apprenait que le Phoenix retrouverait son premier choix en y allant d'un coup d'éclat : se départir de sa vedette Jérémy Roy. Un choix de première ronde en 2018 et de deuxième ronde en 2016 ont également été ajoutés au lot, ce qui sera confirmé le 4 juin. Heureusement, car en termes de choix au repêchage, c'était devenu le désert avec l'acquisition de Guillaume Gauthier et de Julien Pelletier notamment.

Vincent Deslauriers et Mikael Sabourin ont aussi pris la route de Baie-Comeau. Encore là dans le but de regarnir la banque de choix : une sélection de deuxième ronde en 2016 et un choix de troisième tour en 2017 ont accompagné la venue de Chad Pietroniro. Bravo!

Le Phoenix espérait ne pas perdre la face en séries. Afin d'offrir un cadeau à ses partisans, il s'est offert les services du capitaine de l'Océanic, Anthony Chapados, et du gardien de 17 ans Charles-Antoine Poirier-Turcot, accompagnés d'un choix de 5e ronde en 2017, en retour du portier Alexandre Lagacé. De cette façon, on laissait toute la place au très prometteur Evan Fitzpatrick devant le filet. Pas un vilain coup.

En fin de compte, le Phoenix a perdu son pari. Après quatre ans de dur labeur et de promesses, il s'est tout simplement planté. Le manque d'effort a souvent été montré du doigt.

« On n'a pas eu de fun du tout cette saison », admet Thibault.

Le calme après la tempête

Un défaut a été soulevé lors du bilan de fin de saison. Le manque de leadership. Et ça ne date pas d'hier malgré le bon vouloir du capitaine Carl Neill. Les problèmes sur la glace et hors glace se multipliaient à Sherbrooke. Le Phoenix devait tourner la page pour écrire un nouveau chapitre.

Le mot d'ordre depuis la transaction de Roy? Amener à Sherbrooke des gars d'équipe avec du caractère, fiers de porter l'uniforme bleu et crème.

C'est en comptant sur les jeunes joueurs que l'organisation espère se relever après avoir trébuché. Evan Fitzpatrick deviendra la tête d'affiche, lui qui pourrait être repêché en première ronde dans la LNH cet été. Les Sherbrookois Thomas Grégoire et Kevin Gilbert se retrouveront aussi sur tous les supports publicitaires.

De leur côté, Nicolas Poulin et Hugo Roy ont connu une forte progression.

Tout indique que Daniel Audette ne sera pas de retour. Carl Neill demeure un cas incertain. Avec la fin du stage junior de Chapados, Halbert et Gauthier ainsi que le départ de Kay Schweri, plusieurs postes seront à combler. Peut-être même celui d'entraîneur.

Est-ce que Pietroniro reviendra à Sherbrooke comme joueur de 20 ans? Jack Kilgour sera-t-il rétabli de sa commotion? Est-ce que le Phoenix voudra revoir Trevor Stacey?

Près d'une dizaine de nouveaux joueurs arriveront en renfort. Parmi eux, deux bons Européens dont un jeune de 17 ans fort probablement. Sans parler du frère de Jérémy Roy, Nicolas, et de l'Américain Matt Allen (rien d'assuré), qui a dominé cette saison dans son circuit. N'oublions pas non plus le 4e choix de première ronde à la prochaine séance de sélection.

Est-ce que les amateurs devront encore se montrer patients? Malheureusement oui. Tous les astres pourraient cependant être alignés pour la saison 2017-2018, la dernière dans la LHJMQ de Fitzpatrick fort possiblement.

Or, la patience des fans a ses limites. On l'a remarqué en séries avec des faibles foules de 1800 personnes. Cette fois, le Phoenix n'a plus droit à l'erreur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer