Stéphane Julien souhaite revenir

«Si Jocelyn souhaite me revoir derrière le banc,... (Archives, La Tribune)

Agrandir

«Si Jocelyn souhaite me revoir derrière le banc, je reviendrai», assure Stéphane Julien.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Même si plusieurs rumeurs circulent concernant la situation des entraîneurs à Sherbrooke, tout indique que ce sera le statu quo la saison prochaine.

«Si Jocelyn souhaite me revoir derrière le banc, je reviendrai», assure Stéphane Julien.

Jocelyn Thibault renvoie toutefois la balle à Stéphane Julien.

«Si Stéphane veut revenir, la porte est ouverte. »

Que doit-on penser de tout cela bref?

« Nous allons devoir nous asseoir tous ensemble pour en discuter avec les autres actionnaires», résume Jocelyn Thibault.

Les adjoints Jean-François Labbé et Benoit Desrosiers seront de retour pour leur part en 2016-2017, eux qui détiennent encore une année de contrat avec l'organisation.

« Depuis la venue de Stéphane aux commandes, la situation n'a pas changé. On décantera tout ça lors des prochaines semaines. Je souhaite être clair cependant : je n'ai approché aucun autre entraîneur pour piloter notre équipe », promet Thibault.

« Je me montre cent pour cent disponible, mais si Jocelyn décide de miser sur un autre entraîneur, c'est son droit et je respecterai la décision », conclut Julien.

Le capitaine du Phoenix, Carl Neill, rejoindra lundi... (Archives, La Tribune) - image 2.0

Agrandir

Le capitaine du Phoenix, Carl Neill, rejoindra lundi le club-école des Canucks de Vancouver, les Comets d'Utica.

Archives, La Tribune

Carl Neill dans la Ligue américaine

Le capitaine du Phoenix, Carl Neill, rejoindra lundi le club-école des Canucks de Vancouver, les Comets d'Utica.

Avec l'élimination du Phoenix, les Canucks profiteront de la présence du défenseur afin de mieux évaluer leur choix de 5e ronde au dernier repêchage.

« Je ne sais pas encore si j'aurai la chance de disputer les matchs, mais je suis heureux de me rapprocher de l'organisation et d'avoir l'opportunité de montrer ce que je sais faire », a mentionné Carl Neill.

Âgé de 19 ans, Neill a connu sa meilleure saison à sa quatrième année dans la LHJMQ en récoltant 50 points en 64 rencontres.

Rien n'indique toutefois qu'il disputera une cinquième et dernière campagne dans le circuit Courteau.

« Je devrai impressionner suffisamment l'état-major et connaître un bon camp pour demeurer chez les professionnels, sinon je poursuivrai mon développement à Sherbrooke. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer