La première au Phoenix!

Le Phoenix a disputé un match presque parfait... (Le Nouvelliste, François Gervais)

Agrandir

Le Phoenix a disputé un match presque parfait grâce notamment à la brillante sortie du gardien Evan Fitzpatrick

Le Nouvelliste, François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Consternation à Shawinigan: les Cataractes ont croulé sous la pression et le Phoenix a disputé un match presque parfait pour ainsi remporter la première manche de cette série grâce à la brillante sortie du gardien Evan Fitzpatrick. Marque finale: 3 à 2 Sherbrooke.

Le Phoenix souhaitait ébranler la confiance des Cataractes dès le départ tout en profitant de ses chances en avantage numérique. On peut dire qu'il a respecté le plan de match à la lettre.

«C'est ce que j'appelle une victoire d'équipe, a soutenu Fitzpatrick, la première étoile de la rencontre. Nos unités spéciales ont été excellentes. Par contre, ce n'est que le premier match. Celui de samedi après-midi sera encore plus important.»

À la surprise générale au Centre Gervais Auto, Daniel Audette a inscrit les siens à la marque en récupérant un retour de lancer avec l'avantage d'un homme.

Les Sherbrookois ont offert une occasion en or aux Cataractes en se montrant indisciplinés deux fois plutôt qu'une, mais Evan Fitzpatrick a multiplié les arrêts importants pour garder son équipe dans la partie durant ce cinq contre trois.

Lors d'une autre supériorité numérique, Carl Neill a doublé l'avance des Sherbrookois, provoquant ainsi un lourd silence dans les gradins.

Soudainement, Stéphane Julien et sa troupe semaient le doute dans l'esprit des favoris.

«Est-ce qu'on a pris le Phoenix à la légère? Est-ce qu'on était nerveux? Est-ce que notre focus était à la bonne place? Je ne le sais pas. On va s'asseoir ensemble et on s'en parlera. Chose sûre, c'était psychologique ce soir », a lancé de son côté Claude Bouchard, entraîneur des Cataractes, en donnant tout le crédit à l'adversaire.

«Notre avantage numérique a été déficient en fin de saison, mais cette fois on a été efficaces avec l'avantage d'un homme ce qui a fait la différence, a soutenu l'instructeur des Oiseaux. On a connu un gros début de rencontre et cela a donné du rythme à notre équipe.»

La réplique

Les visiteurs ne perdaient rien pour attendre. Les Cataractes ont su revenir de l'arrière au second vingt grâce aux buts de Brandon Gignac et d'Alexis D'Aoust.

L'intensité de Chad Pietroniro a par la suite servi la cause de son équipe. À la suite d'une mise en échec percutante, la petite peste a dû faire face à la musique en engageant le combat avec Matt Klebanskij, qui a été chassé pour avoir été l'instigateur. Ce qui n'a pas du tout plu à son entraîneur puisque le Phoenix en a profité pour inscrire le point gagnant.

En redirigeant un tir de Thomas Grégoire, Guillaume Gauthier a marqué ce fameux troisième but en avantage numérique pour le Phoenix.

«À 3 à 2, c'était loin d'être terminé, fait remarquer le pilote des Cataractes. Le troisième but a fait très mal. Il y a un prix à payer pour gagner en séries. On doit accepter les coups. On ne peut pas se venger comme Klebanskij l'a fait. On a donné huit avantages numériques, ils en ont profité à trois occasions et nous, on a terminé la partie avec aucun but en cinq supériorités numériques.»

Les deux pieds sur terre

Le jeu s'est rapidement refermé en troisième période grâce à un style très hermétique pratiqué par les négligés. Les Cataractes ont frappé à la porte sans toutefois être capables d'enfiler l'aiguille.

«On ressent une certaine excitation à la suite de cette victoire, mais ce sentiment durera une quinzaine de minutes seulement et on devra rediriger notre attention vers la partie suivante. Une série, ça ne se gagne pas en un soir», rappelle le capitaine Carl Neill.

Rappelons que les deux formations écriront le prochain chapitre de cette rivalité samedi dès 15 h à Shawinigan pour ensuite se présenter à Sherbrooke mardi et mercredi en soirée.

Ce qu'ils ont dit

Anthony Beauvillier, capitaine des Cataractes :

« On doit trouver une façon de gagner la prochaine partie. Est-ce que le Phoenix a réussi à semer un doute dans notre esprit? Sincèrement, je ne crois pas. On a toujours un léger doute en séries de toute façon. Cette défaite est difficile à expliquer. Je suis pas mal frustré et je n'ai pas de mots pour décrire ce revers. »

Brandon Gignac, auteur d'un but et d'une passe pour Shawinigan :

« On était bien préparés, mais on ressentait un stress. Je leur lève mon chapeau. On sera prêts pour le deuxième match. On s'attendait pourtant à ce que le Phoenix sorte fort. Il n'a rien à perdre et il souhaite seulement causer la surprise. »

Claude Bouchard, entraîneur des Cataractes :

« Il n'y avait même pas trois minutes de jouées à la première partie de la série et c'était déjà 1-0 pour le Phoenix. Ce n'était pas normal. Ce n'est pas une vraie équipe de 15e place. Le Phoenix a du potentiel à l'offensive. On a pris de mauvaises décisions avec la rondelle et il manquait de la circulation devant le filet. C'est aussi épouvantable quand on regarde le nombre de mises en jeu perdues. (...) Il faudra travailler plus fort samedi et mieux respecter le système, tout en étant mentalement dans les bonnes dispositions pour y parvenir, ce qui n'était pas le cas ce soir. (...) Est-ce que certains de nos joueurs ont été surpris par l'effort et l'implication du Phoenix? Peut-être que oui. »

Evan Fitzpatrick, gardien du Phoenix :

« J'ai effectué de gros arrêts rapidement et cela m'a donné confiance. Je suis content de ma soirée, mais je dois continuer ainsi, comme tous mes coéquipiers. »

Daniel Audette, auteur d'un but pour le Phoenix :

« On voulait s'amuser et montrer aux Cataractes qu'on est capables de jouer du gros hockey. On a de quoi à prouver et on était motivés. Evan est incroyable comme gardien. Il a sauvé le match à quelques reprises. »

Stéphane Julien, pilote sherbrookois :

« Comme Evan, Philippe Cadorette a très bien joué. Il reste encore pas mal de parties à disputer dans cette série. Le repos sera important d'ici samedi 15 h, parce que plusieurs de mes joueurs ont été surtaxés et on s'attend à une meilleure opposition des Cataractes. »

Partager

À lire aussi

  • On a une série!

    Phoenix

    On a une série!

    Qui l'eût cru? On aura finalement droit à une série digne de ce nom entre les Cataractes et le Phoenix. Les résultats du dernier week-end portent... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer