Un premier match crucial

Les vétérans du Phoenix de Sherbrooke Anthony Chapados,... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Les vétérans du Phoenix de Sherbrooke Anthony Chapados, Nathanael Halbert, Carl Neill, Daniel Audette et Guillaume Gauthier espèrent prendre les choses en mains dans leur série contre les Cataractes de Shawinigan.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Étant donné les circonstances, la première partie de la série opposant les Cataractes de Shawinigan au Phoenix de Sherbrooke sera d'une importance capitale. Même si les joueurs du Phoenix ont déjà mis la saison 2015-2016 derrière eux, la confiance des Oiseaux est au plancher. Afin d'ébranler celle des Cataractes de Shawinigan, les troupiers de Stéphane Julien feront tout pour gagner la manche initiale, qualifiée de « cruciale » par l'organisation sherbrookoise.

Dès vendredi, on souhaite démontrer notre vouloir, avance Anthony Chapados. On commencerait avec une prise en s'écrasant lors de la première rencontre. On veut donner le ton à la série afin qu'ils se remettent en question. Grâce à une victoire sur la route, le momentum pourrait changer de côté. »

« C'est évident qu'une victoire en partant ferait en sorte de gonfler notre confiance », confirme le capitaine Carl Neill, en rappelant que la dernière séquence de défaites n'a pas du tout été appréciée.

Si le Phoenix n'a pu terminer la saison dans un état d'esprit positif en alignant quelques victoires avant le début des éliminatoires, il tentera donc de faire tourner le vent de bord en offrant une bonne opposition aux champions de la division Est.

« Lors du match numéro un, on aura l'occasion de montrer que le Phoenix ne sera pas une proie facile, affirme Daniel Audette. Personnellement, je m'attends à une excellente série. Si l'on peut miner la confiance des Cataractes, ce serait une bonne chose. D'ailleurs, on y croit à l'interne. Ce ne serait pas la première fois que le Phoenix gagne contre de bonnes équipes cette saison. Et puis contre les Cataractes, on a quand même eu droit à une victoire et quelques défaites avec un pointage serré cette saison. »

« L'ambiance est tout de même bonne présentement, avoue Chapados. Tout le monde sait que le Phoenix n'a pas connu la saison espérée. C'est l'occasion de tourner la page et de commencer un nouveau chapitre. Tous nos joueurs ont encore des choses à prouver. On tentera donc de sauter sur l'occasion. Notre niveau de confiance est assez haut même si les Cataractes forment une excellente équipe. On est conscients qu'il y a beaucoup de talent dans notre vestiaire. Par contre, il faudrait commencer à le prouver! »

« On peut causer la surprise, renchérit Daniel Audette. Pour y parvenir, il faudra être constants pendant 60 minutes parce que chaque relâchement a été coûteux cette année. »

Discipline, effort et détails

Si la constance est l'élément-clé selon Audette, la discipline et les détails seront aussi des facteurs importants d'après les vétérans.

« Le souci du détail sera important, rappelle Chapados. On sait que la ligne est mince entre une victoire et une défaite. Avec de la discipline, on a une chance de gagner. Sinon, leur offensive en profitera. »

« Je crois pour ma part que grâce à l'effort et au jeu collectif, on peut battre les Cataractes, ajoute le capitaine Carl Neill. On nous voyait au sommet du classement avant le début de la saison. On peut désormais faire oublier notre contre-performance. Notre sort est entre nos mains et j'ai hâte de voir de quelle façon on réagira. »

Le beau rôle

Les Oiseaux semblent apprécier leur statut de négligés dans cette série.

« On saisit l'importance des prochains jours, mais les Cataractes ont bien plus à perdre que nous, soutient Audette. On est sous-estimés et on donnera tout pour les surprendre. »

« La pression n'est pas de notre côté et ça parait durant les entraînements. L'esprit d'équipe est très bon en ce moment et on souhaite que ça paraisse sur la glace vendredi », observe Neill.

L'entraîneur Stéphane Julien ne pourra pas compter sur... (Spectre Média, Maxime Picard) - image 2.0

Agrandir

L'entraîneur Stéphane Julien ne pourra pas compter sur un alignement complet vendredi à Shawinigan. Les défenseurs en santé, dont le jeune Thomas Grégoire, devront d'ailleurs mettre les bouchées doubles. 

Spectre Média, Maxime Picard

Pas de remplaçants disponibles à l'attaque

Jérémy Roy, Chase Harwell, Jack Kilgour, Matt Sartoris et Trevor Stacey. À cette liste de joueurs absents en début de série s'ajoutent les noms de Carl Neill et de Kay Schweri, dont l'état est évalué au jour le jour.

Le Phoenix n'entamera pas les séries éliminatoires dans des conditions favorables. L'infirmerie déborde et l'indiscipline de Trevor Stacey force l'organisation à faire appel à des joueurs remplaçants.

Si deux défenseurs arrivent en renfort, aucun attaquant affilié au Phoenix ne semble disponible.

Chris Izzo (junior AAA) et Vincent Lampron (midget AAA) disputeront effectivement la partie de vendredi en se joignant à la brigade défensive.

« Par contre, on a un problème à l'attaque, même si c'est un heureux problème en quelque sorte : tous nos joueurs affiliés connaissent du succès et participent encore aux séries dans leur ligue respective, donc on n'a aucune option en ce sens, explique le pilote Stéphane Julien. Le frère de Jérémy, Nicolas Roy, était l'une de nos seules options, mais il a deux blessures au poignet et il a mal à l'aine en plus d'avoir un ligament déchiré au genou. Il faudra évidemment l'oublier. »

« Plusieurs de nos bons joueurs sont blessés, mais je suis confiant avec le groupe actuel, souligne Carl Neill. Les joueurs présents tenteront d'en donner encore plus pour compenser et afin de permettre aux autres de soigner leur blessure ou de purger leur suspension avant la fin. »

« Il faudra rouler à trois lignes et demander à certains défenseurs de faire quelques présences à l'attaque, précise aussitôt Stéphane Julien. Les conditions ne sont pas idéales, mais on devra faire avec! »

D'ailleurs, si la blessure de Carl Neill l'oblige à rater le premier duel, un nouveau capitaine sera nommé temporairement étant donné que l'assistant Daniel Audette serait le seul à porter une lettre sur son chandail avec l'absence de Roy, Harwell et Neill.

Le capitaine espère tout de même être en mesure de porter l'uniforme vendredi à Shawinigan.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer