Hugo Roy s'occupe des Voltigeurs

Les deux buts de l'attaquant Hugo Roy ont... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

Les deux buts de l'attaquant Hugo Roy ont redonné confiance au Phoenix jeudi soir contre les Voltigeurs.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le Phoenix devait vaincre jeudi les Voltigeurs de Drummondville afin d'aider sa cause dans cette course aux séries. Il peut dire mission accomplie en remerciant Hugo Roy, auteur de deux buts.

Avec ce gain de 3 à 1 à domicile, la troupe de Stéphane Julien s'est ainsi approchée à un maigre point de son rival de l'autoroute 55 posté au 13e rang, tout comme le Titan d'Acadie-Bathurst.

« Ce match était extrêmement important pour nous, note Chase Harwell. La victoire change l'atmosphère dans le vestiaire. On voulait rapidement mettre notre séquence de six revers derrière nous. Avec un gain vendredi contre Charlottetown, le positivisme reviendrait tout comme l'espoir. »

Finir sur une note positive

La rencontre a débuté à la façon du hockey senior : avec une bataille. Julien Pelletier et Frédéric Aubé semblaient avoir un conflit à régler et ont attendu 13 secondes avant de procéder.

« Pour être franc, j'ai reçu un coup et on n'a pas hésité ni l'un ni l'autre par la suite, affirme Pelletier. Ce gain est bon pour la confiance et depuis longtemps, on se dit qu'il faut finir sur une note positive pour avoir du succès en séries même si les neuf prochaines parties seront très difficiles. Tout est mental. »

« On a bien mieux joué ce soir que lors de notre séjour dans les Maritimes, moi le premier, confie pour sa part Evan Fitzpatrick, qui a bloqué 31 lancers dans la victoire. Je pense que le Phoenix est revenu sur le bon chemin. »

Les joueurs de soutien se lèvent

Les Voltigeurs ont été les premiers à s'inscrire à la marque sur leur premier tir au but. Un lancer provenant du bâton de Jasmin Boutet, et ce, en désavantage numérique.

Les Sherbrookois n'ont pas perdu confiance. Chase Harwell a profité des largesses du portier Anthony Dumont-Bouchard pour niveler le pointage avec un tir faible du revers.

C'est à ce moment que l'attaquant Hugo Roy a pris les choses en mains avec deux buts au second vingt.

D'abord sur une échappée alors qu'il venait de poser les patins sur la glace, ensuite en tricotant seul devant le gardien.

Malgré l'indiscipline répétée de Chad Pietroniro au dernier tiers, les joueurs de Jean-François Grégoire n'ont pas réussi à battre de nouveau Evan Fitzpatrick. Pietroniro ratera d'ailleurs le duel de vendredi pour avoir nargué les officiels en fin de partie.

« C'est dommage, parce que Chad a sorti Carcone de son match lors des deux premières périodes. Ses trois punitions de ce soir sont inacceptables », clame le pilote Stéphane Julien.

Notons que Daniel Audette et Jérémy Roy manquaient à l'appel, tous deux blessés. Kay Schweri et Julien Pelletier étaient considérés comme des cas douteux, mais ont pris part à la rencontre.

« Avec l'absence de plusieurs bons joueurs, les gars de soutien peuvent jouer un plus grand rôle. On veut en donner plus pour prouver à l'entraîneur qu'on peut faire le travail. C'est ce qu'on a fait », résume l'attaquant de Cookshire-Eaton, Hugo Roy.

« Hugo est un joueur de confiance que j'aime beaucoup. Il donne du rythme à notre équipe et a été excellent ce soir », avance son entraîneur.

« Pour gagner vendredi contre les Islanders, il faudra toutefois être encore meilleurs même si on n'a pas paniqué en fin de partie », résume Julien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer