Des piliers de l'équipe sur la touche

« Daniel Audette ne jouera certainement pas jeudi... (Archives, La Tribune)

Agrandir

« Daniel Audette ne jouera certainement pas jeudi contre les Voltigeurs de Drummondville, souligne l'entraîneur du Phoenix, Stéphane Julien.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Comme si ça n'allait pas assez mal, le Phoenix de Sherbrooke devra composer avec plusieurs blessures. Encore une fois, de nombreux piliers se trouvent actuellement sur la touche.

« Daniel Audette ne jouera certainement pas jeudi contre les Voltigeurs de Drummondville, souligne d'abord l'entraîneur du Phoenix, Stéphane Julien. Il doit passer à travers le protocole de rétablissement de commotion cérébrale. Donc Daniel doit rater au minimum six jours. Il s'est blessé à Moncton. Il se sentait mal après avoir été victime d'un impact. Heureusement, il n'a aucun antécédent. »

Le Phoenix devra aussi se passer de Jérémy Roy (voir autre texte) :

« Jérémy s'est blessé à la jambe, la même qui le faisait souffrir auparavant, et a effectué des tests médicaux lundi, mentionne Stéphane Julien. Il ne jouera pas cette semaine. On roulera avec une brigade défensive réduite, puisque Thomas Grégoire est encore ennuyé par sa blessure. »

« Je compte utiliser Chad Pietroniro à la ligne bleue, renchérit Julien. Il a déjà joué en défensive à Baie-Comeau. J'aimerais bien rappeler Alexandre Bolduc qui évolue à Valleyfield dans le junior AAA et Christopher Izzo qui est à Chambly, mais ils sont en fin de saison. Et puis les clubs du midget AAA sont en séries. Les entraîneurs semblent alors toujours plus réticents à prêter des joueurs dans ces circonstances.

Même si Julien Pelletier a quant à lui effectué un retour au jeu dimanche, l'attaquant de 19 ans ressent encore de la douleur à la jambe.

« Il devrait être là jeudi », espère l'entraîneur.

Autre mauvaise nouvelle, Kay Schweri est ennuyé par la même blessure à l'épaule.

« Si Kay se sent mieux avant la partie contre les Voltigeurs, il aura le feu vert. Il a encore de la douleur, mais ça ne l'empêche pas de manoeuvrer », résume Julien.

Est-ce que toutes ces absences font craindre le pire à l'entraîneur, c'est-à-dire une exclusion des séries?

« Personne ici ne pense à la possibilité de rater les séries. On souhaite toutefois retrouver notre confiance et relancer l'équipe pour une troisième ou quatrième fois cette année. Si l'on se faisait battre sur nos stratégies, je me poserais des questions, mais ce n'est pas le cas. L'indiscipline, la prise de décisions et le manque d'exécution sont nos plus gros problèmes. Cette fois, je pense qu'il s'agit d'une situation qui pourrait nous rassembler. On doit aller chercher le meilleur de tout le monde. Certains joueurs ne se trouveront pas dans la bonne chaise et auront donc l'occasion d'en profiter. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer