Une défaite «inacceptable» de 6-2 dans les Maritimes

Egor Popov, Daniill Miromanov, Christophe Boivin, Mark Simpson... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Egor Popov, Daniill Miromanov, Christophe Boivin, Mark Simpson et Vladimir Kuznetsov ont marqué en l'espace de 10 minutes en première période, chassant ainsi le gardien Evan Fitzpatrick après le quatrième but.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le Phoenix de Sherbrooke a amorcé son voyage éclair dans les Maritimes sur le pied gauche vendredi soir contre le Titan, à Bathurst. En 10 toutes petites minutes dès le début du match, les locaux avaient réglé, avec facilité, le cas du Phoenix, grâce à cinq buts. La victoire de 6-2 était inévitable.

La Tribune avait convenu d'avoir un entretien téléphonique avec l'entraîneur-chef Stéphane Julien à la fin de la rencontre; ce dernier a cependant coupé court à cette demande après le match, préférant passer le téléphone cellulaire au capitaine Carl Neill, à l'attaquant Daniel Audette et au défenseur Jérémy Roy.

Le geste de Julien n'était pas banal; il voulait que ses joueurs vedette répondent eux-mêmes aux questions de La Tribune, notamment la principale : où était le Phoenix en première période?

Une désastreuse première période qui suit, ironiquement, une désastreuse troisième période, dimanche dernier, contre les Remparts de Québec, lors de laquelle le Phoenix a laissé filer une avant de 3-0 pour finalement s'incliner 4-3 en surtemps.

Et vendredi soir, le Titan a marqué plus de buts en première période que le Phoenix a eu de lancers sur le gardien Reilly Pickard.

« J'aimerais avoir la réponse, ça règlerait bien des problèmes. On a livré une performance inacceptable en première période. On manque de constance, notre effort n'était pas là, la préparation non plus», a dit Neill, visiblement très mal à l'aise.

Avec cette victoire, le Titan rejoint et dépasse le Phoenix au classement général de la LHJMQ; si les deux équipes ont le même nombre de points, Acadie-Bathurst a toutefois deux matchs en main.

Egor Popov, Daniill Miromanov, Christophe Boivin, Mark Simpson et Vladimir Kuznetsov ont marqué en l'espace de 10 minutes en première période, chassant ainsi le gardien Evan Fitzpatrick après le quatrième but; le Terre-neuvien a cédé quatre fois sur 16 lancers.

Son successeur Charles-Antoine Poirier-Turcot a fait un peu mieux avec 20 arrêts sur 22 lancers.

Mais pour revenir à Neill (-2), Audette (-2) et Roy (-3), la soirée fut plus difficile.

« Le coach n'est pas venu nous voir dans le vestiaire après le match, il n'avait pas besoin. On est assez matures pour comprendre la situation, c'est frustrant en tabarouette pour les coachs. C'est aux leaders dans cette chambre à virer la situation de bord », a dit Neill, d'une voix éteinte.

Hugo Roy et Neill ont sauvé l'honneur des Sherbrookois en marquant dans les quatre dernières minutes de jeu du match.

« Steph était pas de bonne humeur et avec raison; on savait qu'on avait mal joué, on sait qu'on s'est mis dans cette situation-là. Je ne sais pas trop comment expliquer ce mauvais début de match, on a travaillé, mais on a mal travaillé. Ça part mal le voyage, mais bon, on a gagné les 40 dernières minutes du match, on peut bâtir là-dessus pour les deux autres matchs», a lancé Audette, avant de passer le téléphone cellulaire à Jérémy Roy.

« On a visiblement manqué de concentration en première période, on a commis beaucoup d'erreurs et plus on faisait des erreurs, plus on arrêtait de travailler. Il faut améliorer notre concentration et notre constance », a dit le numéro 97, dont le dernier but remonte au 6 novembre 2015.

« On est revenus forts en troisième période et on a encore deux matchs devant nous dans ce voyage, on peut toujours aller chercher quatre points sur une possibilité de six. »

Le Phoenix n'a qu'une seule victoire à ses cinq derniers matchs, et il n'a amassé que deux points lors de cette séquence.

Pire, sa prestation sur les patinoires adverses s'établit maintenant à 8-18.

Samedi, Sherbrooke croise le fer avec les Wildcats de Moncton, sixièmes au classement général.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer