Un but malchanceux coule le Phoenix

Le Phoenix de Sherbrooke était encore dans le coup après 40 minutes de jeu... (Archives, La Tribune, Frédéric Côté)

Agrandir

Archives, La Tribune, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le Phoenix de Sherbrooke était encore dans le coup après 40 minutes de jeu contre les puissants Foreurs de Val-d'Or. Jusqu'à ce qu'une rondelle dévie sur le patin du défenseur Nathanael Halbert, ce qui a déjoué le gardien Evan Fitzpatrick.

La marque était de 3 à 3 lorsque Shawn Ouellette St-Amant a joué de chance en voyant sa passe rebondir sur Halbert, ce qui procurait les devants aux siens.

« Le quatrième but a scié les jambes de mes joueurs », admet l'entraîneur sherbrookois Stéphane Julien.

Les hommes de Mario Durocher n'ont plus jamais regardé derrière en marquant ensuite deux buts, l'oeuvre de François Beauchemin et Shawn Ouellette St-Amant dans une cage déserte.

« Après 40 minutes, j'avais vraiment confiance de voir notre équipe aller chercher la victoire, avance Julien. Après le but malchanceux, on a obtenu un avantage numérique, mais on s'est fait prendre à la sortie du joueur et ils ont marqué sur un trois contre un. C'est dommage, parce que j'aimais l'ambiance et notre esprit d'équipe aujourd'hui. »

« On a joué avec intensité, estime Chad Pietroniro, auteur de deux buts. Quelques rebonds ont été favorables pour nous, mais c'était tout le contraire au troisième vingt. Nathanael a été victime d'une malchance et ça arrive au hockey. Des fois, le vent tourne du bon bord, d'autres fois non. Tous les gars étaient déçus, mais nous avons rapidement tenté de rehausser notre niveau de jeu afin d'effacer ce but. Malheureusement, nous n'avons pas pu revenir de l'arrière. »

Mauvais départ du Phoenix

Val-d'Or a rapidement inscrit un point au tableau indicateur en première période grâce au but d'Anthony Richard.

Olivier Galipeau a doublé l'avance des Foreurs en avantage numérique, mais Chad Pietroniro a remis sa troupe dans le match en sautant sur une rondelle libre.

Guillaume Gauthier a ensuite fait dévier le lancer de Daniel Audette derrière Étienne Montpetit et pour la première fois, le Phoenix a pris le contrôle de la rencontre avec le deuxième filet de Chad Pietroniro.

Nicolas Aubé-Kubel s'est toutefois chargé de ramener les deux équipes à la case départ avec un tir à angle restreint en fin de deuxième période.

Tout a ensuite basculé pour le Phoenix.

« On a tout de même prouvé que le Phoenix pouvait rivaliser contre les meilleures équipes du circuit quand tout le monde met l'épaule à la roue, souligne Guillaume Gauthier. On doit en retirer du positif et répéter ce genre de prestation dimanche contre les Remparts de Québec. Ce ne sera pas facile même s'ils ne connaissent pas les succès espérés. Ils travaillent fort, alors on devra en donner encore plus qu'eux. »

Bon match pour Pietroniro et Audette

Les deux meilleurs joueurs du clan sherbrookois ont été sans aucun doute Chad Pietroniro et Daniel Audette selon leur entraîneur :

« Quand Chad termine ses mises en échec et applique une belle pression sur les défenseurs, il connaît du succès. Il a attaqué le filet et c'est comme ça que nous l'aimons. Daniel Audette a aussi joué tout un match. Il patinait vite et effectuait de belles feintes. »

Geste disgracieux

Le Phoenix fera parvenir le vidéo de la partie à la Ligue afin que le comité de discipline révise le geste d'Alexis Pépin, qui a frappé Nathanael Halbert à la tête. Les arbitres ont alors jugé que ce coup ne constituait qu'une pénalité mineure pour obstruction.

Notons que la partie contre les Remparts dimanche aura lieu à 15 h au Palais des sports. Ensuite, les Oiseaux s'envoleront vers les Maritimes afin d'y disputer trois matchs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer