Le Phoenix blanchit l'Armada

Après avoir inscrit sept buts vendredi contre les Wildcats de Moncton, le... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Après avoir inscrit sept buts vendredi contre les Wildcats de Moncton, le Phoenix en a inscrit un seul contre l'Armada de Blainville-Boisbriand samedi, mais ce fut suffisant aux Sherbrookois pour enregistrer une deuxième victoire en autant de soirs.

Pendant que l'Armada purgeait une pénalité pour s'être fait prendre avec trop de joueurs sur la patinoire en prolongation, Daniel Audette s'est amené dans l'enclave et a décoché un lancer vif qui a surpris Samuel Montembeault pour donner la victoire à son équipe au compte de 1 à 0.

« Peu importe le pointage, ce sont les deux points qui comptent, s'est réjoui l'entraîneur-chef du Phoenix, Stéphane Julien.

« On aurait pu en avoir trois ou quatre buts  aujourd'hui, mais Montembeault a connu un match incroyable. En troisième période, on a été dans leur territoire tout le long, sans succès. On est bien contents. Deux autres points ça fait du bien. »

Le gardien de l'Armada a réalisé 30 arrêts pendant qu'Evan Fitzpatrick a bloqué les 20 tirs de Blainville-Boisbriand pour récolter son troisième blanchissage en carrière dans la LHJMQ.

« Il a mérité une étoile. Il a fait un bon arrêt pour nous sauver dès le début de la prolongation. Sans être sollicité à fond, il a fait les bons arrêts au bon moment », indique Julien.

Le pilote sherbrookois était surtout heureux que les efforts de ses troupiers se traduisent enfin par des résultats au classement. Avec ce gain, le Phoenix a grimpé au 13e rang au classement général.

« Ça fait au moins six parties qu'on joue du gros hockey. Mes défenseurs, Julien Bahl, Jérémy Roy, Carl Neill et Nathanael Halbert, ont joué un grand match. Tout le monde a bien roulé. Ça été un bon match de caractère pour nous. On a obtenu cinq points sur six lors des trois derniers matchs. On est sur une bonne lancée; on bâtit là-dessus et on espère que ça va continuer. »

Seule ombre au tableau, le Suisse Kay Schweri est retourné au vestiaire en première période et n'est pas revenu dans le match par la suite, lui qui venait de revenir au jeu après une absence de neuf semaines.

« On l'a retiré par mesure préventive, s'est limité à dire l'entraîneur. Son état sera réévalué. »

Le prochain match du Phoenix de Sherbrooke aura lieu vendredi prochain, lorsqu'il rendra visite aux Remparts de Québec.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer