Enfin une victoire

Nathanael Halbert a réalisé tout un arrêt pour... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

Nathanael Halbert a réalisé tout un arrêt pour ainsi empêcher les Voltigeurs de marquer en deuxième période alors que le gardien Evan Fitzpatrick ne se trouvait plus devant son filet.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Enfin! Les joueurs du Phoenix ont poussé un long soupir de soulagement en mettant un terme à leur séquence négative de sept revers consécutifs grâce à un gain de 3 à 1 contre les Voltigeurs de Drummondville.

La troupe de Stéphane Julien attendait cette victoire depuis longtemps. Classé à l'avant-dernier rang avant la rencontre de dimanche, le Phoenix ressentait l'urgence d'ajouter des points au classement aux dires du vétéran Anthony Chapados.

Les Sherbrookois doivent ce premier gain depuis le 30 décembre à Evan Fitzpatrick, la première étoile du match. Le portier du Phoenix a bloqué 33 des 34 tirs dirigés vers lui.

« Elle fait du bien celle-là, lance Fitzpatrick. On a joué du bon hockey dernièrement, mais on perdait quand même. Les gars ont bien joué devant moi et ont fourni l'effort aujourd'hui. »

« Notre gardien a réalisé des arrêts spectaculaires, admet Stéphane Julien. Même Nathanael Halbert a empêché un but alors que Fitzpatrick n'était plus devant son filet! On a assisté à un beau travail d'équipe et notre partie d'aujourd'hui remontera le moral de tout le monde. »

Encore Carcone

Ce n'est pas les chances de marquer qui manquaient pour le Phoenix en première période, mais rien ne fonctionnait pour lui.

D'ailleurs, immédiatement après une poussée offensive à deux contre un des Sherbrookois, les Voltigeurs ont ramené le jeu en zone adverse pour ensuite compter un premier but grâce à Michael Carcone, qui a récupéré un rebond sur le poteau pour battre Fitzpatrick. Carcone domine la colonne des buts marqués cette saison grâce à ce 32e filet.

Stacey dans l'embarras

Tout juste avant la fin du premier tiers, le dur à cuire Trevor Stacey a été chassé de la rencontre pour avoir donné un coup à la tête, mettant ainsi son équipe dans l'eau chaude durant cinq minutes. Heureusement pour lui, les Voltigeurs n'ont pu profiter de cette chance pour doubler leur avance.

La mauvaise nouvelle? Ce geste sera certainement révisé par le comité de discipline de la LHJMQ.

« Trevor a un historique négatif. On verra la décision de la Ligue, mais on peut dire qu'il s'agissait d'une mise en échec percutante. Cette pénalité, tout comme la deuxième de Chad Pietroniro, aurait pu être coûteuse, mais en même temps notre bon travail en désavantage numérique a donné du rythme à notre équipe », affirme l'entraîneur des Oiseaux.

L'excellence des unités spéciales

Lors d'un autre avantage numérique accordé aux visiteurs au deuxième vingt, Hugo Roy a complété une manoeuvre initiée par Anthony Chapados pour inscrire les siens à la marque.

Nicolas Poulin a aussitôt imité son coéquipier, mais cette fois lors d'une supériorité numérique, en effectuant un tourniquet devant Anthony Dumont-Bouchard : 2-1 Phoenix.

Question d'assurer la victoire, Chase Harwell a passé la gratte devant le filet adverse en troisième période, poussant ainsi au passage la rondelle dans la cage d'Anthony Dumont-Bouchard.

« C'est tout un soulagement pour nous, confirme Nicolas Poulin. On méritait un meilleur sort lors des derniers jours. Cette fois, on empoche les deux points qui seront très importants pour notre classement. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer